La contestation de 1968 fut aussi paysanne

Durée de lecture : 1 minute

23 octobre 2017 / Jean-Philippe Martin



  • Présentation du livre par son éditeur :

Les années 1968 évoquent les étudiants, quelquefois les ouvriers, mais rarement les agriculteurs. Pourtant, des luttes paysannes majeures se sont déroulées dans l’Ouest et le Languedoc-Roussillon. Elles furent massives, fréquentes et novatrices : grève du lait, guerre du vin, etc. Des paysans contestataires ont alors remis en cause les syndicats majoritaires et défendent la nécessité d’un syndicalisme d’action démocratique. Pourquoi et comment un courant contestataire a-t-il émergé dans le monde paysan ? Que reste-t-il aujourd’hui des débats portés par ces contestations ?

Jean-Philippe Martin, docteur en histoire, a beaucoup publié sur les contestations paysannes et l’histoire de la Confédération paysanne. Il est l’auteur d’Histoire de la nouvelles gauche paysanne, des contestaions des années 60 à la confédération paysanne (La Découverte, 2005) et de la Confédération paysanne aujourd’hui, un syndicat face aux défis du XXIe siècle (L’Harmattan, 2011).


  • Des « mai 68 » dans les campagnes françaises ? Les contestations paysannes dans les années 1968, de Jean-Philippe Martin, éditions L’Harmattan, octobre 2017, 236 p., 25 €.




Lire aussi : Voilà comment on a mis au pas les paysans
18 septembre 2020
Avec le projet de contournement de Montpellier, la voiture reste reine
Reportage
18 septembre 2020
La folie des projets routiers continue, malgré de farouches luttes locales
Info
18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien