La déclaration finale du 4e Forum des grands projets inutiles

Durée de lecture : 2 minutes

20 mai 2014 / Forum contre les Grands Projets Inutiles et Imposés

La déclaration finale du 4e forum contre les GPII‏ (Grands projets inutiles imposés), qui se tenait à Rosia Montana, en Roumanie, du 8 au 11 mai 2014, réaffirme l’unité des luttes à travers le monde contre tous ces projets destructeurs, et appelle à continuer la lutte. Get up, Stand up !


Le quatrième forum international contre les GPII/UIMP (Grands Projets Inutiles Imposés) s’est tenu à Rosia Montana (Roumanie), du 8 au 11 mai 2014. Ce lieu a été choisi parce que c’est le site d’une lutte contre le projet hautement destructeur d’une mine d’or (avec utilisation massive de cyanure) et que nous sommes solidaires de cette lutte.

Plus de vingt collectifs en lutte contre des grands projets également destructeurs à travers le monde ont participé à ce forum.

Nous, participants et participantes, avons réaffirmé la continuité de notre démarche et reprenons une nouvelle fois à notre compte les textes issus de Hendaye (2010), Val de Suse (2011), Notre Dame des Landes (2012), Stuttgart (2013), ainsi que la « charte de Tunis » issue du Forum Social Mondial de Tunis en 2013.

Ce 4e forum a vu l’élargissement de nos thèmes tels que la fracturation hydraulique. Il y a de plus en plus de luttes confrontées aux mêmes situations. Nous avons constaté que tous nous affrontons la violence de l’État et la répression, et nous rejetons la criminalisation des militants.

Les discussions ont mené à l’approfondissement de notre réflexion sur les rapports entre le politique et les mouvements sociaux. Nous, participants et participantes, avons condamné unanimement les accords commerciaux TTIP/TAFTA entre, d’une part les USA et l’Union Européenne, d’autre part, le Canada et l’Union Européenne.

Notre détermination à poursuivre nos luttes est intacte et nous sommes pleinement engagés dans l’approfondissement de notre réseau et la mutualisation de nos ressources militantes, telles que le groupe de traduction WIKA, le site nouvellement créé ou les cartes partagées. Ce réseau nous permettra de combattre avec succès tous les GPII et de construire un monde d’égalité et de solidarité.

Chaque forum est aussi un endroit où nous pouvons expérimenter de nouveaux modes de vie collective, et élever notre niveau de conscience.

Nous, mouvements qui combattons les GPII, encourageons tous et toutes à agir.

Ainsi notre message à tous les collectifs est-il :

GET UP, STAND UP !

Soyons debout !


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Forum Rosia Montana contre les GPII

Dessin : Attac

Lire aussi : La lutte européenne contre les grands projets inutiles s’élargit au gaz de schiste et aux projets miniers

17 octobre 2019
Au Rojava kurde, on attaque aussi une manière de vivre libre
Entretien
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
16 octobre 2019
Une serre tropicale géante en projet dans le nord de la France
Info