La mafia s’intéresse au chantier Lyon-Turin

Durée de lecture : 1 minute

21 mars 2012 / Courrier International




L’écrivain et journaliste Roberto Saviano dénonce dans La Repubblica l’infiltration de la mafia sur les chantiers des lignes de train à grande vitesse en Italie, alors que les manifestations des « No-Tav », ces militants opposés au chantier du tunnel de la ligne de TGV Lyon-Turin, se poursuivent dans la région du Val de Suse.

« En ce moment, l’opinion se divise entre ceux qui considèrent le TGV dans le Val de Suse comme un bond en avant (...) et ceux qui y voient un gâchis aberrant et une violence contre la nature. Mais il y a un point sur lequel on doit tomber d’accord : actuellement l’Italie n’est pas en mesure de garantir que ce chantier ne devienne pas une mine pour la mafia », écrit l’auteur de Gomorra. Et de rappeler qu’en 2009, une Cour de cassation a officiellement reconnu qu’il y avait des « émanations de la N’drangheta [la mafia calabraise] sur le territoire du Val de Suse ».






Source : Courrier International

Lire aussi : Les trafics mafieux de biens environnementaux se développe

1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre
1er août 2020
Agenda : les rendez-vous festifs, écolos et militants de l’été
Info




Du même auteur       Courrier International