La marche difficile des Indignés vers Paris

Durée de lecture : 18 minutes

29 août 2011 / Michel Gauthier




Objet : Assemblée générale RDM Paris ce jour

Informations sur les marches d’Indignés qui convergent vers Paris le 17 sept et le 8 oct à Bruxelles.

Cher amis,

1) Marche depuis Toulouse Leur blog : http://roadtobrussels.blogspot.com

Ils sont partis le 24 juillet de Toulouse.Ils en sont à leur 27e journée de marche et une journée de repos soit environ 550 km parcourus. Ils sont une dizaine de marcheurs.

Ils ont eu en général de très bons accueils sur la route et lors des étapes jusqu’à hier soir [samedi 27 août] à Argenton-sur-Creuse. Plus ils progressent vers le nord, moins la sympathie est présente.

Ils seront quand même bien reçus à Reuilly et Châteauroux ou ils sont attendus.

Ils devraient converger avec la marche Madrid >> Pays Basque>> Paris >> Bruxelles vers Tours et vers le 03 sept. Cela reste à confirmer.

2) Marche depuis Madrid >> Pays-Basque

Site des Indignés de Bayonne : http://acampadabaiona.com

Environ 80 marcheurs ont franchi la frontière à Irun le 17 août vers 8/.9h. Ils ont été reçus à bras ouvert par les indignés de Bayonne. Puis la première étape en France vers Bayonne démarrait. A l’arrivée, le comité d’accueil était là, des bataillons de CRS ! !

"Ce mercredi matin, la délégation des citoyens indignés espagnols en partance pour Bruxelles est arrivée en France. Symbolique et important, ce franchissement plein d’engouement augure une union des peuples qui surpasse les délimitations géographiques.

Sur le pont piéton d’Irun, les Espagnol-e-s, trépignant de leur côté, portaient de leur bras levés et de leur voix, les slogans de la démocratie en marche. Les Français-es de l’autre côté, en joie de les accueillir, se tenaient banderoles et sourires aux lèvres. Notion de partage improvisée, les Français-es soutenaient tantôt les slogans espagnols, tantôt leurs offraient une traduction française qui trouvait écho dans l’instant.

A 8h15, les Indigné-e-s espagnol-e-s ont traversé le pont dans la liesse, et une grande accolade franco-espagnole sous les voix criant « abrazo colectivo ! » (accolade collective) a eu lieu. Beaucoup d’émotion et de force se sont échangés, et sans perdre de temps dans une joie renouvelée, la marche a foulé les premiers mètres français à Hendaye.

Leur rythme soutenu les fait arriver à St Jean de Luz à 11h30, puis à Biarritz à 15h pour un casse-croûte au Rocher de la Vierge , où malheureusement devra se tenir une AG exception-nelle !

En effet, la première étape française, Bayonne, a choisi son camp ! À 12h30 les trois voitures, et 6 espagnols de la marche venus décharger une vingtaine de caissettes de nourriture près du mail en vue d’un pique-nique citoyen se sont vu nez à nez avec un cortège de policiers croissant. A 13h, 5 voitures, 2 camions de la police nationale, une douzaines d’agents, un tracto-pelle, deux poids lourds se trouvaient autour du mail Chao Pelletier.

Les premiers exerçant une pression douteuse sur des citoyens venus se sustenter, les seconds barrant tous types d’accès au mail à grand renfort de blocs de béton.

« Nous nous demandons si leur agissement est légal sans arrêté municipal. Il doivent avoir eu la crainte que les citoyens s’emparent de nouveau de la place publique, et sans doute que, recourir encore à la menace, comme la première fois que nous l’avions occupée est une possibilité qui les met mal à l’aise, malheureusement pour eux, nous voulions juste nous asseoir et discuter ensemble… ».

Comme nous à Bastille, interdiction de planter les tentes. Nuit à la belle étoile.

Messages que j’ai reçu sur Face-book depuis Bayonne :

· 17 août 2011 à 16h50 « J’appelle à tous les Indigné-e-s de France. Les marcheurs qui viennent d’ Espagne manquent de voiture et de monde aujourd’hui à l’arrivée en France la police nous a interdit de dormir pour deux jours ! contactez moi en pv pour des réponses positives !!! »

· 17 août 2011 à 22h30 ( ?? ) : "La situation est pénible à Bayonne, une provocation continue, et la répression est démoralisante....On savait que la France ne voulait pas d’indignés, mais pas à ce point. Plusieurs voitures de CRS + voitures de police nationale + voitures banalisées. Ils suivent les ordres de la préfecture. Les Indigné-e-s de la marche sont fatigué-e-s et hallucinent avec la répression. Il faut que l’on se rend compte que l’on vit aujourd’hui quelque chose qui ressemble de très près à une dictature (en fait, c’est une dictature constitutionnelle)."

· 18 août 2011 à 00h26 « La situation est pénible à Bayonne, une provocation continue, et la répression est démoralisante.... ».

· 18 août 2011 vers 10h00 du matin : « En fait, on s’est renseignés, et il faut un arrêté préfectoral pour pouvoir interdire le campement, donc on a demandé à la police s’il en avait un, et il paraît que c’est une décision préfectorale alors on attend un chef de la police qui arrive pour nous dire ce qui se passe.. ».

· Info de Bayonne le 12h15 par téléphone (ma pomme) : « Après avoir attendu un document officiel de la Préfecture et l’avoir réclamé plusieurs fois à l’officier de police, ce dernier a avoué que ce ne serait pas un arrêté, mais une DÉCISION de la Préfecture, ce qui me semble tout à fait illégal. De plus il y aurait un truc régional sur l’Aquitaine pour empêcher les marcheurs de planter la tente. J’ai parlé à la copine de l’expérience de Paris Bastille au 14 juillet. Je pense et je leur ai proposé de faire un référé au tribunal administratif. Mais je ne suis pas un spécialiste du droit...Ils sont actuellement en AG »

A partir de cet instant s’est formé un groupe informel sur FB entre Lille Paris ma pomme, Bayonne et Espagne des infos ont circulé…. Règlementations…coordonnées d’avocats…. Soutiens divers et toute la nuit de mercredi à jeudi. Je reviendrais sur celle-ci…

Ils ont passé la journée à Bayonne après avoir dormi à nouveau…. à la belle étoile…. Et sous la pluie….19 août au matin : « Les marcheurs ont quitté Bayonne ce matin après une nuit difficile car les forces de l’ordre étaient contre toute installation de tente malgré les fortes pluies ».

Le 19 au soir, étape à St. Vincent de Tyrosse. Le 20 au soir, étape à Dax… Ils n’ont eu aucun souci depuis le départ de Bayonne, ils ont avec eux les compagnons de Bayonne et de Pau. Depuis, pas de nouvelles, donc tout semble aller….

Itinéraire prévu :

· Domingo 21/08 : Dax – Lévignacq (35km)

· Lunes 22/08 : Lévignacq – Ponteaux les Forges (28km)

· Martes 23/08 : Ponteaux les Forges – Sillac (30km)

· Miércoles 24/08 : Sillac – Le Barp (28km)

· Jueves 25/08 : Le Barp – Léognan (18km)

· Viernes 25/08 : Léognan – Bordeaux (15km)

· Saintes (un groupe est en place) quand ¿

3) Marche depuis Barcelone >> Catalogne

Environ 30 marcheurs ont franchi la frontière au Perthus le 17 août vers 8/.9h.

« Les marcheurs venant de Barcelone sont arrivés à Perthus.

Ils ont contacté Monsieur le maire (M. Claude Picas), leur expliquant qu’ils n’étaient ni syndicalistes ni membres d’un parti politique, etc. Et le maire leur a proposé une aire de jeux à 100m d’un gymnase pour camper. Il leur a ouvert les douches publiques de sorte qu’ils peuvent se laver. Demain, à Perpignan, un camion de soutien logistique et les gens de Le Boulou sont prêts à les recevoir !

(Site de la ville du Perthus : http://www.le-perthus.com. Vous pouvez en page contact remercier M. Le Maire et la municipalité pour leur accueil) » https://www.facebook.com/notes/15m-... (en espagnol).

Le 18 août, étape Perthus - Le Boulou :

« Nous sommes arrivées au Boulou à 11h30 où nous avons été accueillis par les autorités locales et la population.

La marche a été courte mais gratifiante quand on a été accueilli par les sifflets et les voitures qui nous ont reconnus. La mairie du Boulou nous offre l’hospitalité et nous approvisionnant en nourriture au centre sportif avec toutes les facilités sanitaires. Elle nous donne toutes les autorisations pour le mouvement et un endroit pour l’assemblée populaire pour les citoyens (ennes) du lieu. La police locale nous aide dans les problèmes logistiques que nous pouvons rencontrer ».

https://www.facebook.com/notes/15m-...

Le 19 août, étape vers Perpignan :

12h27 : « Nous sommes partis de LE Boulou pour nous diriger vers Perpignan, nous arriverons à 14h. Le point de rencontre sera le Château Rouge (le Castillet) , lieu emblématique de la ville. Nous mangerons et camperons dans un lieu public occupé depuis 20 jours par les indigné(e)s d’ici qui est une ancienne école primaire, aujourd’hui abandonnée par la mairie. Une infrastructure publique revendiquée par le mouvement local des [email protected] car pas d’endroit pour se rassembler ; maintenant c’est un espace local syndical de la CNT 66. L ’Assemblée Générale sera dans le Château Rouge (le Castillet) à 20h. Après la manif publique devant la mairie et autres entités officielles. »

Arrivée triomphale à Perpignan !

Avec entres autres :

· Un compagnon qui est parti d’Avignon en TGV les rejoindre, il est encore dans la marche.
· Un jeune homme qui a pris sa voiture de Marseille pour arriver après 320 km de route à l’AG. Il a fait voiture de soutien jusqu’à samedi, puis a dû retourner à Marseille.
· Et sûrement d’autres.

« La marche des indignés d’Espagne passe par Perpignan le vendredi 19 août. Une assemblée générale citoyenne est prévue le même soir à 19 h, devant le Castillet. Un pique-nique solidaire est prévu après l’AG avec les Indigné-e-s espagnol-e-s.

Chacun peut amener de quoi manger et boire (alcool déconseillé), pour soi-même et aussi pour nos amis. Vous pouvez également amener des instruments de musique !

Merci de faire passer le message à vos contacts.

Un forum et un campement européen seront organisés sur place. »

Compte-rendu de l’agora citoyenne du 19 août

Site de Perpignan : http://democracia-real-ya-perpignan...

« Il y avait plus de 120 personnes sur la place de la Victoire.
L’assemblée générale était bilingue. Nous avons fait un tour de paroles.
Ordre du jour :
Présentation des 3 marches des indignés espagnols : Celle qui est passée par Bayonne, une autre par Irùn et celle de ce soir. Elles devraient toutes arriver à Paris le 17 septembre, journée d’action contre les banques ( 35 Km par jour en moyenne). Les Indigné-e-s américain-e-s organisent aussi plusieurs marches pour arriver le même jour à Wall-Street.

Un cahier de doléances est disponible pendant chaque AG. Il sera amené au Parlement Européen, le 15 octobre à Bruxelles.

Selon les demandes et les évènements, les trajets de ces marches pourraient être légèrement modifiés. La marche a besoin de perpignanais(e)s dans ses rangs. Des indignés perpignanais sont prêts à rejoindre celle-ci.

Un indigné soulève une contradiction entre les revendications des citoyens et le fait que la marche arrive à Bruxelles, capitale politique européenne. Une Espagnole a répondu qu’elle considère ce mouvement comme diplomatique entre les citoyens et les dirigeants politiques. Il ne s’agit pas de soumettre mais d’ exiger des revendications au Parlement Européen.

La marche a toujours trouvé des soutiens logistiques et humains dans chaque ville étape : accompagnement en voiture, dons de cartes sim, PC portables (même hors d’usage), aliments... Elle accepte toutes les donations en nature mais refuse l’argent.

La marche reprendra ce samedi à 6 h au départ du Castillet et se rendra à Durban (Aude). La marche des indignés espagnols remercie tous les indignés pour leur accueil.

Il faut que les Indigné-e-s de Perpignan prennent exemple sur l’AG de ce soir pour que le mouvement fonctionne mieux. Les Indigné-e-s ont monté un campement pour la nuit, sur la place de la Victoire , devant le Castillet."

23h30 ma pomme : « J’ai eu Perpignan au bout du fil. Je vous assure que j’avais du mal à entendre au téléphone avec le bruit de fond de l’assemblée. Il y a de l’ambiance et ça doit être chaleureux grave de grave. Ils sont en contact avec les copains de Narbonne pour préparer l’itinéraire de leurs prochaines étapes. Ils préfèrent suivre les grands axes, quitte à respirer du gas-oil. Ils souhaitent se montrer, papoter, tracter le long de la route. D’où ce choix. »

20 août 2011 ma pomme « Ils suivent la route vers Narbonne. Les copains de Durban-Corbières (qui se trouvent plus à l’ouest) vont organiser un co-voiturage depuis cette route jusqu’à leur village, enfin de raccourcir leur étape et de les accueillir comme il se doit. Bravo à eux !

Ils sont entre 30 et 40 marcheurs et sont fatigués car ils marchent depuis un mois. L’appui de tous est nécessaire.

Une anecdote, des marcheurs de Valencia sont heureux de passer à Valence dans la Drôme et d’y rencontrer les Indigné locaux. Il s’agirait d’un nouveau "derby" Barcelone- Valence..... mais dans la Drôme ».

20 août 2011 Etape à Durban-Corbières

https://www.facebook.com/notes/15m-...

« Nous avons campé à Durban-Corbières, un village situé à une bonne trotte depuis Perpignan. Il se distingue par une hospitalité qui ne peut se mesurer par année lumière au carré. Cet après-midi à 18h30 ou à 19h00, assemblée populaire dans le centre d’activités ...

Si quelqu’un veut venir manger, de rejoindre la marche ou de participer aux campements des Indignés, nous sommes à côte du fleuve et les tables de pique-nique. Demain nous serons à Narbonne.

Nous pourrions y d’arriver plus détendus si vous pouviez :

- à court terme, venir avec des voitures transporter de l’équipement et les personnes fortement fatigué de Durban à Narbonne ;

- à moyen terme, venir avec des voitures nous rejoindre pour quelques jours (ou jusqu’à ce que Bruxelles) pour transporter notre matériel et avec du carburant.

- pour une durée indéterminée, tout ce qui va sur la liste des besoins, avec un accent particu- lier sur les chargeurs solaires pour téléphones, ordinateurs portables et des stylos et des pots (NDLR : ??)

- A long terme, la boule de cristal est en panne de batterie et nous ne savons pas encore ce que nous aurons besoin après-demain ».

Itinéraire prévu :

· 19-8-2011 : Perpignan

· 20-8-2011 : Durban

· 21-8-2011 : Narbonne

· 22-8-2011 : Béziers

· 23-8-2011 : Villeveyrac

· 24-8-2011 : Montpellier

· 25-8-2011 : Lunel

· 26-8-2011 : Nîmes

4) Besoins pour les marches

« Le plus nécessaire à court terme : équipement informatique (pardessus tout une imprimante et modems 3G pour le peu d’ordinateurs qu’il y a), des bons d’essence pour le véhicule de soutien. A moyen terme : les chaussures ne vont pas tenir très... longtemps, les gens qui dorment à la fraîche auront besoin de tentes, il n’y a jamais assez de vêtements pour se couvrir, etc...

ALIMENTS : lait, céréales/muesli, fruits secs, chocolat en poudre, café, infusions, soupe en sachets, sucre, miel,fructose, édulcorants, sel et poivre, fruits, jus de fruits, riz/pâtes, pommes de terre, oignons, ail,huile/vinaigre/épices. Conserves : tomate/tout type de conserves. Crudités : salade, carottes, maïs... Légumes.Pain. charcuterie/fromage/viande /poisson/oeufs... Tout type de boissons. Sauces. Bouillon cube. Soja.

ELEMENTS DE CUISINE : Des brûleurs et du gaz ; marmites et grandes poêles ; Ustensiles de cuisine : écumoire,louche... Assiettes, verres, couverts en plastique dur. Matériel pour nettoyer : balais, chiffons laveurs, torchons,détergent, lessive, gants de cuisine, etc..

COMMUNICATION : Téléphones-clés internet français, modem 3G, imprimante, ordinateurs, carte routière,dictionnaire espagnol/français, mégaphone, équipement sono, rétroprojecteur, draps blancs, sources d’énergie (générateur, dynamo), MP3/REC.

AUTRES : Gilets fluorescents, essence, véhicule qui puisse gérer l’essence, bidons pour l’essence, grande fougonnette qui se joigne à la Marche. Dentifrice (?), savon (si possible biodégradable), crèmes de protection solaire, spray anti-moustiques, soins de toutes sortes pour les pieds (pansements pour ampoules, talc, etc) -

TAGS : Bombes de peinture, carnets, stylos, papier cartonné, ciseaux... - Vêtements de toutes sortes, tentes,lampes.

N’hésitez pas à venir apporter votre soutien aux différentes marches qui passent près de chez vous. Les besoins peuvent être communs aux différentes marches.

Ne nous regardez pas, rejoignez nous !!! »

Comment organiser un « pont aérien »vers les marches depuis Paris et les alentours ?

Comment organiser la collecte ?

5) Mise en place d’une Coordination sur Facebook

Face aux difficultés à Bayonne, une première coordination s’est mise en place sur facebook. Puis Ben Mendes Borges (Coordination européenne et de Bruxelles) nous ont convié à une audio sur skype le 19 au soir.

Avec Bernat , nous nous sommes mis d’accord :

« La page "Groupe d’organisation pour la marches des indignés" est le Forum et lieu de débat, où chacun peut poster des questions, des informations, ou autre SUR LES MARCHES !

La page "La marche vers Paris 17S - March to Brussels" est une page facebook fermée ou vos informations seront publiées par les administrateurs de cette page. Il n’y aura donc que des informations que tout à chacun pourront découvrir et consulter sur http://www.facebook.com/marcheparis » Nous proposons à chaque groupe d’indigné-e-s où les marches feront ETAPE de proposer qu’un de leur membre soit aussi administrateur de la page "La marche vers Paris 17S - March to Brussels ». Bernat a crée un groupe courriel avec des correspondants de chaque ville étape.

D’autre contacts, surtout sur la marche Barcelone >> Méditerranée >> Vallée du Rhône >> etc, se sont joints à nous. Nous avons beaucoup débattu sur le trajet Nîmes >> St Etienne/ Lyon, puis fait des propositions aux marcheurs.

Il en est sorti que :

· Les compagnons de Narbonne sont prêts pour recevoir les marcheurs. BIG UP ! !

· Les compagnons de Montpellier seraient en train aussi de préparer l’étape. J’ai peu d’info. BIG UP ! !

· Les compagnons de Nîmes sont très actifs. Ils travaillent et sur l’itinéraires, et sur l’étape. BIG UP ! !

· A côté de Montélimar, un projet est en train de se monter. J’attends plus d’info de leur part. BIG UP ! !

· Les ReDeMe de Valence, St Etienne et Lyon se sont coordonnés pour organiser les étapes et l’itinéraire. BIG UP

· Le groupe de Lille s’organise aussi BIG UP ! !

6) Radio Planète Union

Tous les soirs la web-radio "Radio Planète Union" http://www.wix.com/collectif/radio-... diffuse un bulletin d’information à 21h sur les marches (pas celles de l’Opéra Bastille à Paris, il s’entend). J’indique à sa chroniqueuse sur FM où se trouvent les infos et elle prépare son audio pour le soir. Vous pouvez lui communiquer aussi vos informations PUBLIQUES, elle et la rédaction de cette radio ne demandent que ça ! !

Elle espère bientôt diffuser via skype des émissions en direct live ! Attention, j’ai essayé, les clefs 3G ne sont pas assez puissantes, il me semble, pour faire du direct depuis la Place.. .

Ils ont aussi une excellente programmation musicale.

Merci et BIG UP à eux.

7) Points généraux en suspens

Pour la marche Barcelone >> Méditerranée >> Vallée du Rhône >> etc. c’est le flou le plus complet pour trouver des groupes de compagnons Indignés ou sympathisants pour les étapes entre St Etienne et Melun. Il devrait faire 35 km par jour pour arriver le 17 septembre à Paris, ce n’est pas gagné ! De plus, elle semble la moins préparée (ce n’est pas péjoratif, loin de là). Nous y travaillons….

8) Points spécifiques en I.D.F

Laissons les compagnons de Paris s’occuper des arrivées le 17 septembre. Ils maîtrisent le terrain et les administrations. BIG UP ! !

Pour les marches Toulouse >> Paris >> etc et Madrid >> Pays Basque>> Paris >> etc

· A quatre voir à deux les ReDeme de Chartres se proposent de préparer les étapes d’Orléans jusqu’à l’entrée des Yvelines. Et nous pourrons avec une grosse berlingo faire la logistique et le miam miam durant les étapes. Mais si des personnes du cru veulent nous aider, ils seront les bienvenus.

· Nous n’avons aucune nouvelle du groupe d’Orléans.

· Le groupe de Choisel dans les Yvelines et proche de l’Essonne proposent d’organiser une étape à St Quentin en Yvelines. Ils y travaillent.

Pour les marches Barcelone >> Vallée du Rhône>> Paris >> etc

· Je recherche un contact sur Melun avec l’idée qu’ils pourraient organiser la dernière étape de cette marche avant Paris ? Par avance, merci. Ensuite il faudra coordonner les arrivées vers Paris…

9) Points juridiques

La commission juridique pourrait-elle m’aider sur une réglementation particulière en direct live ou via téléphone ou skype. C’est pressé, je pense " YES WE CAMP AND YES WE WALK ".






Source : Courriel à Reporterre.

Contact : michelgauthier78 (at) gmail.com

Lire aussi : Les indignés espagnols freinés par la police de Bayonne