Je fais un don
OBJECTIF : 55 000 €
28404 €   COLLECTÉS
52 %

La monnaie nationale complémentaire, la clé pour préserver le bien commun

24 mars 2017 / Philippe Derudder



  • Présentation du livre par son éditeur :

Et si une monnaie nationale complémentaire était la clé de toutes nos crises ?

Suite à un cataclysme planétaire, les survivants se retrouvent disséminés sur deux îles et un archipel. Une île choisit de continuer à fonctionner sur le modèle du monde disparu (monnaie-dette et démocratie représentative), l’autre préfère la démocratie semi-directe et crée une monnaie publique ex nihilo sans intérêt. Après de longues années, les habitants des deux îles se découvrent mutuellement. L’île restée sur l’ancien modèle possède le plus haut niveau de savoir-faire et les ressources naturelles, prises sur l’archipel. Les habitants de l’autre île, tentés par ces avantages, s’alignent sur leur fonctionnement. Deux générations plus tard, le constat est là : leur niveau de confort s’est amélioré certes, mais au prix d’inégalités sociales importantes et de dégradations environnementales croissantes. C’est alors que l’idée de séparer l’intérêt particulier de l’intérêt collectif est proposée et mise en œuvre avec une monnaie complémentaire non convertible et n’ayant cours que sur l’île. Ils ont trouvé la clé !

À notre tour d’oser créer une monnaie complémentaire à l’euro pour préserver les intérêts collectifs garants de notre bien-être.

L’auteur : Alors qu’il était patron d’une PME florissante dans le domaine du transport et du négoce international, Philippe Derudder décide en 1992 de démissionner de ses fonctions, poussé par le refus de continuer à apporter sa contribution à un système auquel il ne croit plus. Il se consacre depuis à la recherche de solutions économiques et financières alternatives, ainsi qu’à l’évolution des mentalités. Il partage le fruit de ses recherches et expériences dans ses livres, conférences et ateliers. Il coanime l’Aises - Association internationale pour le soutien aux économies sociétales et a co-initié le mouvement des monnaies locales complémentaires en France, qu’il continue de promouvoir.


Source : éditions Yves Michel




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Juste lancé, le coopek est la première monnaie « nationale d’intérêt local »
13 décembre 2017
Notre-Dame-des-Landes : avant le rapport des médiateurs, tout ce qui s’est passé depuis deux ans
Info
13 décembre 2017
Vos dons écrivent l’histoire de Reporterre. La voici racontée en BD
Edito
12 décembre 2017
À Forcalquier, Christophe Castaner promeut un supermarché destructeur de terres agricoles
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre