La non-violence dans la ville, journée de découverte et de tables rondes à Paris

Durée de lecture : 2 minutes


Le samedi
14
mai


Le Non-Violence Day se tiendra à paris, le 14 mai prochain, autour du thème « la non-violence face aux conflits de la ville ».

Cette journée de tables rondes, d’interventions artistiques, d’animations et d’ateliers vise à faire découvrir la non-violence et ses enjeux, afin de placer cette démarche au cœur de nos vies.

L’évènement, ouvert à celles et ceux qui souhaitent en savoir plus (plus de 15 ans) est initié par 3 organisations, Non-Violence XXI, le Mouvement pour une alternative non-violente et AFC Umani, associées avec 14 autres partenaires, tous engagés depuis de nombreuses années dans la promotion de la non-violence et de ses pratiques.


Les villes sont des lieux de tensions où le vivre ensemble est constamment redéfini et mis à l’épreuve. Dans le contexte actuel, particulièrement tendu, la non-violence constitue un outil puissant pour la résolution des conflits dans la ville (entre usagers, entre l’usager et les agents du service public, entre les différents agents des services publics, ...) qu’il convient de comprendre pour être en mesure de l’appliquer et de le promouvoir.

QUOI ? 8 heures de courtes interventions et de débats avec des chercheurs sur la non-violence, le regard de deux grands témoins, Alexandre Jardin et Jean-Marie Muller, des interventions d’artistes, dont le chanteur corse I-Muvrini, qui ont choisi de faire de leur art un outil de promotion de la non-violence (musique, vidéo, dessin, danse), des activités (ateliers, stands, etc.) pour découvrir la non-violence.

L’objectif est que chaque personne puisse ressortir de cet évènement avec des outils concrets pour placer la non-violence au cœur de sa vie, de son quotidien, de sa ville.

ET QUAND ? Le samedi 14 mai 2016, de 14h à 22h, 17, rue Léopold Bellan, Paris 2e. Les actions se tiendront dans la grande salle et sur le parvis.

QUELS PUBLICS ? Le N-V Day 2016, s’adresse à tous les citoyens de plus de 15 ans qui se posent des questions sur la non-violence ou qui sont parfois déjà impliqués dans une action citoyenne.

Les grands thèmes abordés seront : « Eduquer dans la cité », « Agir dans la ville », « L’écologie : cas pratique d’une lutte non-violente », « Et maintenant, je fais quoi ? »

Source : Courriel à Reporterre


27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
19 octobre 2019
En Loire-Atlantique, l’opposition monte contre le bétonnage de terres par un « surf park »
Enquête
18 octobre 2019
Pour 2020, un budget d’un vert bien pâle
Info