La philosophie en danger

Durée de lecture : 4 minutes

6 juin 2009 / Des professeurs



Subrepticement, la réforme des lycées restreint la place de la philosophie. Des enseignants se mobilisent pour en parler.

La situation actuelle de l’enseignement de la philosophie en France est incertaine et préoccupante. La chute libre du nombre de postes mis aux concours d’enseignement ces trois dernières années, en rendant improbable l’accès aux carrières de professeur, a découragé nombre d’étudiants des facultés de philosophie qui se tournent, dès qu’ils le peuvent, vers d’autres débouchés. Quant aux lauréats, ils deviennent pour une durée indéterminée des professeurs sans poste fixe, à la disposition des rectorats.

Autre source d’inquiétude, la réforme des lycées, théoriquement suspendue mais expérimentée l’année prochaine dans 123 établissements. Cette réforme, dans le cas de la philosophie, risque de réduire considérablement le volume des enseignements, mais aussi d’introduire subrepticement une altération de l’esprit du programme des classes terminales. Les précédentes consultations des professeurs de philosophie avaient pourtant fait apparaître une opposition très ferme aux dérives historiennes voire démagogiques dont la réforme prévue pourrait nous menacer à nouveau.

Enfin, la formation continue, qui, partout où elle existe, est jugée bénéfique, subit, elle aussi, des réductions budgétaires qui privent le plus grand nombre des professeurs de la possibilité de travailler et de progresser en commun. Un colloque prétendument consacré à ces problèmes, s’est tenu à Paris, à grands frais, en mars dernier, mais il a fait abstraction des conditions réelles de l’enseignement de la philosophie et n’a apporté aucune réponse à la question cruciale de la formation.

Aussi nous paraît-il nécessaire et urgent de nous réunir, professeurs de l’enseignement secondaire et supérieur, afin de faire un véritable état des lieux, d’élaborer un plan pour l’enseignement de la philosophie, respectueux de son volume horaire, de son programme, de sa libre pratique, et d’œuvrer pour que le plus grand nombre d’élèves et d’étudiants y ait accès.

Nous invitons donc tous les professeurs de philosophie à participer à une première

Réunion d’information et de discussion
samedi 13 juin de 14h30 à 19h
à la Sorbonne, Amphi Durkheim

Au cours de cette réunion, il s’agira de préparer les réflexions et les actions de l’automne prochain.

Signataires :
Renaud Barbaras, professeur à l’Université Paris 1 — Brigitte Bellebeau, Lycée Max Linder, Libourne — Hélène Bouchilloux, professeur à l’Université Nancy 2 — Jean-Claude Bourdin, professeur à l’Université de Poitiers — Jean-François Braunstein, professeur à l’Université Paris 1 — Stéphane Clerjaud, Lycée Marcel Rudloff, Strasbourg — Jean-Pierre Cléro, professeur à l’Université de Rouen — Philippe Danino, Lycée Buffon, Paris — Nicolas Franck, Lycée La Folie Saint-James, Neuilly, président de la régionale Paris-Créteil-Versailles de l’APPEP — Jean-Marie Frey, professeur en CPGE à Angers, président de la Société des Professeurs de Philosophie — Pierre Guenancia, professeur à l’Université de Bourgogne — Thierry Gontier, professeur à l’Université Lyon 3 — Valérie Guth, professeur de Première Supérieure, Lycée Leconte-de-Lisle, Saint-Denis de la Réunion — Pierre Hayat, Lycée Jules-Ferry, Paris — Catherine Kintzler, professeur émérite à l’Université Lille 3 — Jean-Luc Nativelle, Lycée Jules-Verne, Nantes — Henri Pena Ruiz, professeur de Première Supérieure au lycée Fénelon Paris — Simon Perrier, Lycée Rotrou, Dreux — Guillaume Pigeard de Gurbert, professeur de Première Supérieure au Lycée de Bellevue, Fort-de-France — Hadi Rizk, professeur de Première Supérieure, Lycée Louis-le-Grand, Paris — Jean-Jacques Wunenburger, professeur à l’Université Lyon 3 — Yves Charles Zarka, professeur à l’Université de Paris Descartes (Sorbonne)

..........................................

Réunion des professeurs de philosophie
Samedi 13 juin — 14h30-19h
Sorbonne, Amphi Durkheim
(entrée par le 1, rue Victor Cousin, Galerie Gerson, puis Galerie Claude Bernard au fond à gauche, Escalier I, 1er étage)

14h30 Introduction
Nicolas Franck, Pierre Guenancia, Yves Charles Zarka

15h — Table ronde : Situation de l’enseignement de la philosophie
Modérateur : Pierre Guenancia
Intervenants : Philippe Danino, Jean-Marie Frey, Joël Jung
15H30 — échanges

16h — Table ronde : La formation continue
Modérateur : Nicolas Franck
Intervenants : Jean-Luc Nativelle, Hadi Rizk
16H30 — échanges

17h — Table ronde : L’articulation entre le secondaire et le supérieur
Modérateur : Yves Charles Zarka
Intervenants : Jean-François Braunstein, Thierry Gontier
17H30 — échanges

18h — Discussion générale et propositions.

..........................................





Source : Courriel adressé à Reporterre

22 septembre 2020
À Dijon, une zad pour préserver un îlot de nature en ville
Reportage
21 septembre 2020
Amish ou pas, la lutte contre la 5G s’organise au niveau national
Reportage
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage