La relance de Sarkozy met l’écologie au placard

Durée de lecture : 1 minute

6 décembre 2008 / Pôle écologique du Parti socialiste



M. Sarkozy a annoncé le 4 décembre un « plan de relance de l’économie » : béton et automobile, comme d’habitude.

Au-delà de leurs multiples insuffisances, en particulier sur le pouvoir d’achat, les mesures que vient d’annoncer N. Sarkozy ont pour le coup une planète de retard.
Une fois de plus, les mots ne sont pas suivis par les actes :
- l’isolation thermique des logements, pourtant annoncée comme prioritaire, ne bénéficie d’aucune mesure spécifique d’accroissement des crédits publics, alors que ceux inscrits au budget à ce sujet sont notoirement insuffisants ;
- la prime à la casse est une réponse à courte vue, dont on a vu dans le passé les limites, et qui s’applique aux véhicules neufs émettant moins 160 grammes de co2 par kilomètre. Ce seuil est très élevé, et permettra à plus des ¾ des véhicules d’en bénéficier ;
- l’accélération des projets d’infrastructure ne donnent aucune priorité aux équipements propres et de réduction de la consommation d’énergie.
Le pôle écologique du PS rappelle qu’il a pour sa part proposé il y a quelques semaines un dispositif de relance écologique de l’emploi et du pouvoir d’achat en six mesures urgentes et cohérentes. Le plan de relance d’aujourd’hui n’en retient hélas aucune.





Source : http://www.monpoleecologique.fr/

31 juillet 2020
Écologistes, nous marchons contre le racisme et pour la justice sociale
Tribune
1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
31 juillet 2020
Malgré ses annonces, l’État pourrait laisser Amazon construire des entrepôts à gogo
Info