La révolution des communs

11 mai 2016 / Lutopik



Pour son dixième numéro, le magazine trimestriel des alternatives à notre système à la dérive aborde le concept des communs à travers des entretiens, des reportages et une plongée dans le monde numérique.

Pour son dixième numéro, Lutopik a choisi d’aborder le concept des communs, qui depuis quelques années, fédère celles et ceux qui interrogent notre modèle économique et nos pratiques de gouvernance. Les communs nous proposent de sortir de la dualité entre un État tout-puissant et la privatisation généralisée, pour explorer les chemins de la gestion collective.

Les communs peuvent aussi bien concerner les biens numériques que les ressources naturelles ou intellectuelles, s’appliquer à l’échelle d’une petite communauté ou à la terre entière. La force des communs repose sur leur capacité à lier des luttes jusque-là séparées : la « dégooglisation d’Internet » rejoint ainsi le mouvement de libération des semences dans une même optique de réappropriation des biens collectifs.

À travers des entretiens avec quelques penseurs des communs, le récit de petits bouts de la grande histoire, un reportage au cœur d’un village qui s’est accordé une journée d’action et de réflexion autour de ce thème, ou encore une plongée dans le monde des communs numériques, nous avons essayé de présenter ce concept porteur d’une vision optimiste de l’humanité et qui pourrait bien révolutionner nos modes de pensée et d’action.

Dans ce numéro de printemps, vous pourrez aussi retrouver un petit dossier sur l’espéranto, une langue vivante universelle porteuse d’espoir et d’utopie, visiter le familistère de Godin et le village en chantier du Vieil Audon, en Ardèche, ou encore lire une enquête sur le réseau « fermes d’avenir » qui associe permaculture et capitalisme.


- La Révolution des communs, Lutopik, 4 €.

Source : Courriel à Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Biens communs
24 janvier 2017
La réforme du code minier prévoit l’interdiction définitive du gaz de schiste. Verdict à venir à l’Assemblée
Info
23 janvier 2017
La double surprise Hamon
Edito
24 janvier 2017
EDF accepte l’indemnisation de l’Etat pour fermer Fessenheim. Les élus locaux réfléchissent à l’après-nucléaire
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre



Du même auteur       Lutopik