La sobriété et la générosité contre les « assauts de l’économie »

Durée de lecture : 1 minute

7 février 2019 / Thierry Paquot et Ivan Illich

Thierry Paquot, dans « Ivan Illich pour une ascèse volontaire et conviviale », présente un pan de la pensée de cette figure incontournable des débats intellectuels des années 1970.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Implacable critique de la société industrielle, Ivan Illich (1926-2002) a démontré qu’au-delà d’un certain seuil, les institutions se révèlent contre-productives et a dénoncé la tyrannie des « besoins » dictés par la société de consommation. Il fut l’un des premiers à voir dans l’aide au développement une tactique pour généraliser le productivisme et y acculturer les peuples. À cette idée comme à celle de croissance, véritables « assauts de l’économie contre la condition humaine », il oppose une ascèse choisie et conviviale, un mode de vie qui entremêle sobriété et générosité.

Philosophe mais aussi historien, prêtre « en congé » de l’Église, professeur itinérant et polyglotte, fondateur d’une université libre, Illich fut une figure incontournable des débats intellectuels des années 1970. Un temps oublié, on le redécouvre peu à peu et sa pensée stimulante et anticonformiste accompagne aujourd’hui nombre de pratiques alternatives.



15 octobre 2019
Dans l’Indre, il pleut mais la sécheresse demeure
Reportage
16 octobre 2019
L’accès à l’eau, enjeu de la guerre turque en Syrie
Tribune
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage