La viande, en manger, un peu, beaucoup, pas du tout ?

5 octobre 2016 / Jean-Michel Lecerf



Coq au vin, blanquette de veau ou canard à l’orange…, la viande se trouve au centre de notre gastronomie. Aujourd’hui, elle est pourtant accusée de nombreux maux, tant sur le plan nutritionnel et sanitaire qu’éthique ou environnemental.

Longtemps jugée indispensable pour une bonne santé, en raison de ses caractéristiques nutritionnelles, elle est désormais mise en accusation. Alors, faut-il continuer à manger de la viande ? Doit-elle disparaître de notre alimentation ? Quelle peut être sa place dans notre assiette ?

Si l’auteur recommande de diminuer notre consommation carnée et d’augmenter les aliments sources de protéines d’origine végétale, il défend l’omnivorisme et apporte un regard médical et scientifique sur toutes les dimensions de notre alimentation.

Finalement, l’ouvrage fait le point sur une question aujourd’hui controversée en remettant le plaisir et le bon sens au cœur de notre alimentation.


- La viande. Un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout ?, par Dr Jean-Michel Lecerf, éditions Buchet-Chastel, 144 p., 12 €.

Source : éditions Buchet-Chastel




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Voici pourquoi je (re)mange de la viande
23 janvier 2017
La double surprise Hamon
Edito
23 janvier 2017
Ces légumes qui protègent du cancer
Enquête
24 janvier 2017
La France doit interroger sa doctrine du maintien de l’ordre
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre