Le 6e Prix du Livre environnement est lancé

Durée de lecture : 3 minutes

11 avril 2010 / Maison de la nature et de l’environnement de l’Isère

Une année marquée sous le signe de la biodiversité pour le Prix du Livre environnement. A découvrir - et à choisir : tout le monde peut voter.


"Si l’on ne devait lire qu’un seul ouvrage en 2010, année internationale de la biodiversité, pour comprendre les enjeux de la protection, de la conservation et de la restauration de la biodiversité, ce serait le lauréat du Prix du Livre Environnement."

La Maison de la Nature et de l’Environnement de l’Isère et sa médiathèque ont officiellement lancé le 6e Prix du Livre Environnement, co-organisé cette année avec les librairies Decitre.

7 ouvrages ont été sélectionnés et nous vous invitons à nous transmettre vos coups de cœur pour élire le Prix des lecteurs ! Vous pouvez lire 1, 2, 3 ou même les 7 livres, qu’importe... Si vous avez aimé un des ouvrages, dites-le nous en remplissant le bulletin de vote téléchargeable et en attribuant 1,2 ou 3 cœurs aux livres qui vous auront séduits.

Les 7 ouvrages sélectionnés :

-  Biodiversité, l’avenir du vivant
Patrick BLANDIN
Ed. Albin Michel, 2010

Quels sont les enjeux de la protection des espèces et des milieux naturels, essentiels pour l’avenir de la biosphère et des hommes ? A l’occasion de l’Année de la Biodiversité, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature va promouvoir une « Ethique de la Biosphère ». L’auteur est l’un des initiateurs de ce projet ; il nous présente ses propositions pour que « Nature vive ».

-  L’abeille, sentinelle de l’environnement
Henri CLEMENT
Ed. Alternatives, 2010

Depuis la nuit des temps, l’abeille assure une pollinisation irremplaçable qui contribue à développer et sauvegarder la biodiversité, essentielle à l’espèce humaine. Pourtant, à l’instar d’un milieu naturel qui ne cesse de se dégrader, sa survie devient préoccupante… et la nôtre avec.

-  Humanité et biodiversité, manifeste pour une nouvelle alliance
Collectif d’auteurs
Ed. Ligue ROC-Descartes et Cie, 2009

La biodiversité, premier pilier du bien-être humain, dont nous dépendons au quotidien, va mal. Toutes les études le confirment. Les auteurs de ce Manifeste, venus d’horizons variés, mettent en débat à la fois un cadre d’action, des propositions concrètes pour changer la donne, et fonder une nouvelle alliance entre l’humanité et la biodiversité.

-  Résistants pour la Terre
Sébastien VIAUD et Anne GOUYON
Ed. Viatao, 2009

Héros ordinaires, ils luttent au quotidien, souvent au péril de leur vie, contre l’avancée du désert, le pillage des forêts, le massacre des gorilles, pour une agriculture saine, un accès équitable à l’eau, un tourisme respectueux de la nature et des hommes : pour le droit de tous à vivre dignement sur une Terre préservée. En France, en Bolivie, en Thaïlande, Sébastien Viaud les a rencontrés dans son tour du monde.

-  Le grand roman de la vie
Yves PACCALET
Ed. J.C. Lattès, 2009

Une saga de la vie depuis le Grand Bang, où l’on voit apparaître l’énergie et la matière, le système solaire, la Terre et le vivant. Un « roman » des existences et des possibilités, du hasard et de la nécessité, une ode à la nature et à toutes ses richesses.

-  Les dons précieux de la nature
Jean-Marie PELT
Ed. Fayard, 2010

L’humaniste Jean-Marie Pelt, par le biais de savoureuses anecdotes, plaide pour la sauvegarde d’une biodiversité qu’il considère comme une véritable assurance-vie pour l’humanité, étant donné la richesse des ressources qu’elle nous procure.

-  Les montagnes de Balé
une richesse insoupçonnée au coeur de l’Ethiopie

Delphin RUCHE
Ed. Berger, 2009

Jusqu’ à ce livre, l’exceptionnelle richesse des montagnes de Balé nous était inconnue, alors qu’elle est l’un des hauts lieux de la biodiversité mondiale. L’auteur nous offre un carnet de voyage très illustré, un tour guidé des paysages, de la flore et de la faune, tout en portant une attention spéciale à la compréhension de la fragilité de cet écosystème et aux valeureux efforts qu’on y déploie pour le
protéger.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : http://www.mnei.fr/index.php?option...

Ecouter aussi : Qu’est-ce que le journal intime collectif ? http://www.reporterre.net/spip.php?...

27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
21 octobre 2019
Extinction Rebellion, peu politique ? « Nous avons occupé le centre de Paris pendant cinq jours ! »
Tribune
19 octobre 2019
En Loire-Atlantique, l’opposition monte contre le bétonnage de terres par un « surf park »
Enquête