Le 8 avril, Trafalgar se rejoue en Méditerranée

Durée de lecture : 2 minutes

3 avril 2012 / Coordination Non aux Hydrocarbures en Mer



La fuite de gaz en mer du Nord renforce l’opposition aux explorations pétrolières en Méditerranée. Une journée de mobilisation aura lieu le 8 avril.


Les collectifs Non aux Hydrocarbures en Mer associés aux collectifs Non aux Gaz de Schiste, organisent le dimanche 8 avril 2012 le "Trafalgar des
pétroliers"
secteur Brégançon dans le Var et le "Trafalgar du gaz de schiste" secteur La Seyne sur mer.

La mobilisation qui s’amplifie à la veille du renouvellement du Permis Rhône-Maritime promet d’être fulgurante dés les prochains jours.

Alors que la date de renouvellement par l’Etat de ce permis détenu par la Société Melrose Mediterranean Limited associée à Noble Energy, est
fixée au 11 avril et que des permis d’exploration d’hydrocarbures sont à l’étude dans le Var, notamment autour de Brignoles, la journée du 8
avril rassemblera toutes celles et ceux qui refusent de voir la Méditerranée et le Var saccagés par des industriels apprentis sorciers - en témoigne
l’accident majeur qui se déroule à l’instant même sur la plateforme Elgin de Total en mer du Nord. L’ensemble des collectifs du littoral contre
l’exploration d’hydrocarbure en mer se déclarent solidaires des victimes, habitants et pêcheurs de la mer du Nord.

Le « Trafalgar des Pétroliers » rassemblera à partir de 14h au large du fort de Brégançon, bateaux de plaisanciers et de pécheurs et amoureux
de la Méditerranée. En parallèle dès 12h, un rassemblement se déroulera au Parc de la Navale de La Seyne sur Mer.

Enfin, toute la journée, pour permettre à toutes et tous d’apporter son soutien à la mobilisation, un appel à hisser un fanion bleu, au port, en
mer, sur les balcons est lancé sur toute la côte Méditerranéenne.

Programme

Rassemblement terrestre au Parc de la Navale de La Seyne sur Mer.

12H : Pique nique

14h : Rassemblement et prises de parole

Rassemblement littoral et maritime, autour du Fort de Brégançon.

10H : Plage de l’Argentière en Rassemblement randonneurs, Kayakistes, cyclistes, commune de Bormes-les-Mimosas

12H : Pique nique plage de Cabasson (proche de Brégançon), commune de Bormes-les-Mimosas

14h : Formation de la flottille du rassemblement maritime, en cordon autour du Fort de Brégançon



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Source et image : Communiqué de Non aux hydrocarbures en mer

Complément d’information : Dossier de presse

Lire aussi : Au large de Marseille, un projet de forage en mer, pour étudier la géologie - et chercher du pétrole

25 mai 2020
À pied, à vélo, en canoë… Voyager lentement pour se reconnecter au vivant
Enquête
14 avril 2020
La solidarité, vaccin et remède contre la pandémie
Tribune
25 mai 2020
La Guyane ébranlée par un nouveau projet de mégamine à ciel ouvert
Info