« Le changement climatique, de la planète aux Pyrénées », conférence à Pau (Pyrénées-Atlantiques)

Durée de lecture : 1 minute


Le jeudi
14
novembre


Abstract de la conférence tenue par Serge Planton, climatologue :

" Comme le confirment les derniers rapports du GIEC sur les sols et sur la cryosphère, les observations montrent que le climat est en train de changer et ces changements affectent les différents milieux qui composent le système climatique. Pour certains scientifiques, ces changements contribueraient à nous faire entrer dans une nouvelle époque géologique qu’ils nomment l’anthropocène. La question du rôle des émissions de gaz à effet de serre liés aux activités humaines sur les changements climatiques récents est centrale dans cette affirmation. Nous donnerons un aperçu d’études menées à l’échelle mondiale ou à l’échelle de la France qui permettent d’apporter des éléments de preuve de ce rôle, et d’évaluer son importance par rapport au rôle des facteurs naturels.

Ces constats permettent d’augmenter le niveau de confiance dans les projections du climat des prochaines décennies auquel nos sociétés auront à faire face. Ces projections dépendent en premier lieu des scénarios d’émission de gaz à effet de serre sur lesquels nous pourrions nous situer. Nous reviendrons sur les conséquences climatiques de quelques scénarios types et déclineront leurs conséquences tant à l’échelle mondiale qu’à celle de la France et plus particulièrement des Pyrénées. Cela nous amènera à aborder la question des incertitudes sur les résultats des simulations qui donnent parfois lieu à de fausses interprétations."



Lire aussi : https://www.assoc-geolatitude.com/s...

La conférence aura lieu jeudi 14 novembre à 18h00 dans l’amphithéâtre de la Présidence à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

9 novembre 2019
Chute du mur de Berlin : les écologistes étaient en première ligne
Info
12 novembre 2019
Pour les jeunes des centres sociaux, « la nature parle mais les hommes ne l’écoutent pas »
Reportage
9 novembre 2019
« Notre histoire s’est bâtie pour partie sur des violences populaires »
Tribune