Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Le Crédit Agricole nettoyé de ses investissements dégoûtants


Le mouvement altermondialiste basque Bizi ! (« Vivre ! » en langue basque) a réalisé à Anglet ce samedi 17 juillet une action non-violente et humouristique pour dénoncer les investissements internationaux à grave incidence environnementale du Crédit Agricole.

A 11H15, 25 militant(e)s de Bizi ! ont surgi autour de l’agence du Crédit Agricole située Avenue de Bayonne à Anglet.

Certain-ne-s d’entre eux, habillé-e-s en femmes de ménage, sont rentrés dans l’agence et ont commencé à nettoyer sol et glaces à grandes eaux, sous les regards ébahis du personnel et des clients présents. Pendant ce temps, d’autres installaient une grande banderole clamant « Banque écologiquement nuisible – Kasu zure bankuaren hautuarekin (« Attention au choix de votre banque » en langue basque) ».

Enfin, un tract « C’est plus le Crédit Agricole, c’est le Crado Agricole ! » était distribué aux clients et aux passants.

Au bout de quelques minutes, des « décontaminateurs » en combinaison blanche et portant des masque à gaz sont entrés en scène, évacuant tout le monde et apposant des panneaux « Zone contaminée. Ne pas entrer ».

Bizi ! entendait ainsi dénoncer le financement par le Crédit Agricole de projets particulièrement pollueurs à travers la planète : exploitation particulièrement polluante des sables bitumineux au Canada ; mine de Grasberg-Freeport McMoRan ; technique barbare à l’explosif employée dans les mines de charbon des Appalaches ; oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan ; centrale à charbon de Dynegy à fortes émissions de CO2, centrale nucléaire particulièrement dangereuse de Mochovce etc.

Selon M. Daniel Junquas, porte-parole des manifestant(e)s de Bizi, « cette action signe le lancement d’une campagne de longue haleine. Bizi ! entend informer la population sur la forte implication des 3 banques BNP-Paribas, Société Générale et Crédit Agricole-LCL dans le financement d’un grand nombre de projets très controversés à travers le monde. Ces investissements sont financés avec notre argent, les petits ruisseaux faisant les grandes rivières ».

Le mouvement Bizi ! appelle les familles à en faire un élément de leur choix au moment d’ouvrir un compte ou de changer de banque. Il diffusera tout au long des mois à venir un tableau réalisé par les Amis de la Terre - France classant les principales banques françaises en fonction des risques environnementaux et sociaux qu’elles présentent.


📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende