Le Paris Saint Germain, club nul : il veut bétonner des terres agricoles

Durée de lecture : 1 minute

15 mai 2013 / Confédération paysanne



Oubliez les fumigènes et les ultras : le vrai scandale du PSG, c’est qu’il rêve d’un centre d’entraînement qui dévorerait pas moins de 150 hectares de terres agricoles.


La Confédération paysanne s’oppose au déclassement des 150 hectares de terres agricoles de la ferme du Poult, sur la commune de Poissy dans les Yvelines, en vue de la construction d’un centre d’entrainement pour le PSG. C’est pour affirmer cette opposition que la Confédération paysanne a rencontré le maire de Poissy ce mardi.

La consultation publique sur le Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF), qui inclut un amendement sur ce changement de statut des terres, doit s’achever demain. L’opposition à ce projet doit être prise en compte.

Le maintien de zones agricoles en Île-de-France est un véritable défi. La réattribution de ces terres agricoles entrainera forcément une urbanisation plus poussée de ce territoire et une fragilisation de cet îlot agricole que constitue le plateau des Alluets-le-Roi.

Les friches industrielles, nombreuses en Île-de-France, doivent constituer la priorité pour les besoins en urbanisation. Cela permettrait d’ailleurs d’aller dans le sens de la note d’intention du SDRIF qui promeut le maintien des surfaces agricoles… tout en actant le déclassement de la ferme du Poult.

Bien que le terrain appartienne à un promoteur immobilier, le maire de Poissy, ainsi que les élus des autres collectivités territoriales peuvent faire en sorte que ce projet soit réalisé sans empiéter sur des terres agricoles.

En Île-de-France comme ailleurs, le maintien de l’agriculture doit être un élément
déterminant de tout projet d’aménagement du territoire.






Source : Confédération paysanne

Photo : SoFoot

Lire aussi : Le gaspillage des terres se poursuit frénétiquement en Ile-de-France

18 septembre 2020
La folie des projets routiers continue, malgré de farouches luttes locales
Info
18 septembre 2020
Avec le projet de contournement de Montpellier, la voiture reste reine
Reportage
19 septembre 2020
Le traité Mercosur aurait des conséquences désastreuses pour l’Amazonie
Info




Du même auteur       Confédération paysanne