« Le partage des ressources comme droit fondamental humain », conférence-débat à Nantes (Loire-Atlantique)

Durée de lecture : 2 minutes


Le vendredi
18
octobre


Face aux agressions perpétuelles envers le climat, notre environnement, envers les classes les plus vulnérables de la société, envers notre vie et surtout les vies à venir nous semblons démunis. On lance des attaques écrites, des contestations physiques, des révoltes, on est des milliers dans les rues, des installations industrielles sont sabotées, des appels à la violence envers le système sont lancés.
Et pourtant la machine industrielle, productiviste continue son petit bonhomme de chemin vers la "croissance", "l’emploi" et la destruction du milieu dans lequel nous vivons. Pour qu’une révolution réussisse il ne suffit pas de réagir aux agressions, il faut aussi un idéal de substitution, un idéal fédérateur, qui répond aux aspirations des êtres humains avec une proposition alternative "réaliste" ( je met réaliste entre guillemet car est réaliste dans ce domaine justement ce qui est utopique dans le cadre de la pensée actuelle).
Hors c’est bien ce qui manque et c’est cet impensé qu’il faut aborder pour canaliser et élargir la colère pour la faire évoluer en force de changement radical. Nos penseurs et intellectuels ont analysé brillamment les limites de la société de croissance mais par goût ou par nature ils semblent incapables de prendre le relais pour faire des propositions révolutionnaires au mieux avons nous des ajustements capitalo-compatible.
C’est une pensée politique radicale à l’échelle de la planète qui doit s’élaborer comme force de proposition, repenser le droit, repenser l’organisation sociale, repenser rien de moins que les raisons de continuer l’aventure humaine. La première étape de l’évolution humaine, celle de "croître" et "multiplier" est réalisée au delà de toute espérance et comme nous sommes programmés pour cela nous continuons dans cette lancée. C’est aussi pour cela qu’il est si difficile de penser l’étape qui doit suivre à la colère et à la révolte. Cette étape est le chantier urgent que nous devons mettre en oeuvre.



Le 18 octobre 2019
Salle Santos Dumont
11 Rue Santos Dumont, 44300 Nantes

A partir de 19h (Apéro dînatoire, apporter ce que vous voulez,)
20h Conférence
21h Questions, débats et perspectives

18 octobre 2019
L’écologie populaire, c’est aussi dans les campagnes
Enquête
18 octobre 2019
Pour 2020, un budget d’un vert bien pâle
Info
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage