Le Point de Bascule, à Marseille, a besoin d’aide

Durée de lecture : 3 minutes

1er novembre 2010 / Le Point de Bascule



A Marseille, le Point de Bascule est un lieu vivant où se croisent culture, politique, alternatives, et amitié. Il traverse une passe difficile, il a besoin d’un coup de main pour rebondir.


Sauver le Point de Bascule ?
…pas si compliqué que ça !

Nos derniers mails vous le laissaient présager : la Bascule à atteint son point de rupture financier.

Le bilan est pourtant là et nous en sommes plutôt fiers : 4 ans d’activités sans aucune subvention, avec le bénévolat total d’une équipe, plus de 150 résidences d’artistes accueillies sur le principe de gratuité (soit plus de 600 artistes pluridisciplinaires), et une foultitude d’actions citoyennes avec rencontres, débats, projections, soirées de soutien. Plus de 300 soirées (15 000 personnes !) avec ce plaisir de vous accueillir dans la simplicité et vous proposer l’insolite, l’inattendu, parfois le nécessaire.

Pour continuer l’aventure, nous avons tenté de passer par la case « subvention » auprès des collectivités territoriales, mais cette tentative peine à aboutir, confirmant qu’il est difficile de faire reconnaître le principe d’un lieu alternatif multidisciplinaire où l’on s’occupe autant de culture que de citoyenneté.

C’est au pied du mur que l’évidence parfois se pose

Le Point de bascule a choisi ce modèle économique instable pour être totalement indépendant, et réunir créativité et engagement dans un espace de liberté maximal.

A l’évidence, un tel lieu ne peut expérimenter de nouvelles pistes qu’avec le soutien volontaire de tous ceux qui y travaillent et de tout ceux qui le font vivre en le fréquentant.

Le Point de bascule ne saurait avoir de « clients » passifs, il a besoin de tous ceux qui pensent qu’un tel lieu est nécessaire dans une ville comme Marseille.

Profiter de l’urgence de la situation pour poser des bases saines

Il est l’heure d’asseoir le fonctionnement de la bascule sur un mode de financement moins fragile et en cohérence avec son anticonformiste.

S’ajoutant à nos ressources propres (bar, adhésion) le principe d’une souscription annuelle lancée auprès des adhérents s’impose.

Outre l’équilibrage qui en résultera, elle nous permettra de mesurer votre attachement à notre approche ainsi que votre perception de l’ « utilité » du Point de Bascule.

Lancement d’une souscription annuelle

3 formules annuelles sont proposées

- Soutien bienveillant : 15 €
- Soutien engagé : 30 €
- Bienfaiteur : 50 € et au-delà

Les chèques sont a libeller à l’ordre de « Vivement maintenant » à l’adresse suivante : "Vivement maintenant » 11/37, rue du bon Dr François Morucci 13006 Marseille

en mentionnant impérativement les noms et prénoms du donateur et l’adresse mail !

ou par paypal en se connectant au site : http://www.lepointdebascule.fr

L’avenir de votre Point de Bascule est entre vos mains.

Vivement le Point de Bascule maintenant !

Et tout de suite après maintenant, des projets à la pelle :

Parallèlement à nos activités « traditionnelles »,

- monter à Marseille un pôle « Habiter autrement » (éco-habitat, habitat groupé)

- pousser plus loin notre démarche Amap en créant une coopérative d’achats groupés

- et aussi et peut-être surtout, servir de base au projet 2013 « les Arailleurs », une idée très basculante qui fait son chemin en proposant le « OFF » dont Marseille, Capitale européenne de la culture, a besoin.






Source : http://www.levillagedesfacteursdima...

Ecouter aussi : Marseille http://www.reporterre.net/spip.php?...

25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien
24 septembre 2020
Fragilisé par la sécheresse et le Covid, le nucléaire a besoin du charbon
Info
24 septembre 2020
Qui s’inquiète de la crise climatique ? Pas (vraiment) les Européens
Tribune