Le Printemps des luttes paysannes à Bure (Meuse)

16 avril 2016



Depuis l’été 2015 et le campement VMC, le collectif Terres de Bure s’est cristallisé à l’occasion d’une discussion contre l’accaparement des terres de l’ANDRA. Ce collectif réunit différentes composantes de la lutte contre CIGEO. Nous sommes des paysan-ne-s de la région et d’ailleurs révolté-e-s par le futur saccage des terres agricoles et des forêts que promet l’installation de la poubelle nucléaire. Nous sommes des habitant-e-s des environs de Bure, de la Maison de résistance à la poubelle nucléaire et ailleurs, dont la simple existence s’oppose à la désertification contrôlée du territoire. Nous sommes des « militant-e-s », nouveaux ou « historiques », individus, membres de collectifs informels, d’associations, décidé-e-s à nous réapproprier ce territoire des mains voraces de l’ANDRA.

Les 16 & 17 avril, à l’occasion de la journée internationale des luttes paysannes, nous appelons au Printemps des Luttes paysannes, un week-end de rencontres et d’action.

Programme & modalités pratiques

Rendez-vous durant tout le week-end sur le terrain de l’ancienne gare de Luméville-en-Ornois, à 6 km de Bure ! Arrivées possibles dès le vendredi 15 avril au soir (de préférence pour celles et ceux qui viendraient de loin), les places de couchage sont limitées donc merci d’écrire à terresdebure (at) riseup.net pour qu’on s’organise.
Samedi 16 avril – Rencontre des résistances à l’accaparemment des terres et l’artificialisation des sols

A partir de 10h à l’ancienne gare de Luméville-en-Ornois. L’enjeu est d’échanger sur nos luttes et construire des liens pour nous renforcer, imaginer et mettre en œuvre des stratégies de résistance à différentes échelles sans s’enfermer dans le « local ». Il s’agit également de croiser les perspectives et partager des analyses entre différentes composantes des résistances aux accaparements de terres.
10h – Discussion – Partage d’expériences sur les résistances aux accaparemment de terres

Présentation libre par les différentes personnes présentes des dynamiques dans leurs territoires : quels sont les projets d’artificialisation et d’accaparement de terres ? Où en sont les résistances ? Quels enseignements en tirer ?

Source : Plus Bure sera leur chute…




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
22 septembre 2017
Les femmes restent exclues de la politique
Tribune
23 septembre 2017
La carotte, plante des steppes et pionnière des milieux ouverts
Chronique
12 septembre 2017
Huit idées concrètes pour créer des emplois sans casser le Code du travail
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre