Le bruit des humains nuit à la diversité du vivant

Durée de lecture : 1 minute

17 juillet 2018 / Ligue de protection des oiseaux

Le dossier du numéro estival de « L’Oiseau magazine », de la LPO, est consacré à la pollution sonore et la biodiversité.

  • Présentation de la revue par son éditeur :

Pollution sonore et biodiversité

Au cours des quarante dernières années, avec la mondialisation, nous avons assisté à une urbanisation toujours plus forte et à un accroissement spectaculaire des échanges commerciaux à travers le monde. En quelques décennies, ces activités humaines ont conduit à la production d’un bruit quasi permanent que l’on retrouve maintenant dans tous les écosystèmes de notre planète et qui affecte considérablement la biodiversité.

  • Le sommaire est ici



Lire aussi : Un indicateur pour mieux lutter contre le fléau du bruit automobile
6 avril 2020
Au Canada, les communautés autochtones en première ligne face au coronavirus
Info
7 avril 2020
L’école confinée, laboratoire du monde numérique
Tribune
6 avril 2020
Pendant le confinement, les épandages de pesticides autorisés près des habitations
Info




Du même auteur       Ligue de protection des oiseaux