Le candidat promu par les sondages a gagné

Durée de lecture : 2 minutes

16 octobre 2011 / Parti de Gauche



« Avec François Hollande, le PS ne déroge pas des politiques sociales-démocrates menées en Grèce ou en Espagne dont les gouvernants ont capitulé devant le chantage du système financier international »


Le Parti de Gauche prend acte du résultat de la primaire socialiste. Il constate, comme c’était prévisible, que cette formule des primaires aura au final accouché du candidat promu par les sondages depuis des mois comme le plus susceptible de battre Nicolas Sarkozy. Désormais les choses sont claires à gauche en vue des élections au suffrage universel de 2012, François Hollande ayant fait de la réduction drastique de la dette le préalable à toute mesure sociale. Avec lui, le PS ne déroge pas des politiques sociales-démocrates menées en Grèce ou en Espagne dont les gouvernants ont capitulé devant le chantage du système financier international et les agences de notation, qui lui servent de chiens de garde, des banques et du FMI.

Il appartient donc aux citoyennes et citoyens français de trancher entre les deux choix politiques à gauche : l’accompagnement social du libéralisme incarné par le candidat du PS ou la rupture avec le capitalisme financiarisé et mondialisé proposé par Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de Gauche. Face à un système qui fait courir à l’humanité le risque d’une régression historique, tout accommodement est illusoire : seul le front de gauche peut lui opposer une transformation sociale, écologique et républicaine en réponse aux aspirations légitimes des peuples qui s’indignent. Il nous reste six mois pour réussir l’alternative et agir ainsi le plus efficacement possible pour battre la droite et l’extrême droite. Place au peuple !

Le Parti de Gauche veillera à ce que cette véritable confrontation entre les projets à gauche ait, plus particulièrement dans les médias, une promotion à la hauteur de celle dont a bénéficié le débat de la primaire socialiste. Il en va du débat démocratique.






Source : http://www.lepartidegauche.fr/edito...

Ecouter aussi : Pourquoi le Parti socialiste se trompe-t-il en basant son programme sur une croissance de 2,5 % par an ?

25 septembre 2020
En pleine croissance, le réseau Biocoop est contesté sur le plan social
Enquête
25 septembre 2020
« Lubrizol nous a salis » : un an après l’incendie, des Rouennais témoignent
Reportage
24 septembre 2020
Journalistes et ONG vent debout contre les nouvelles mesures de maintien de l’ordre
Info




Du même auteur       Parti de Gauche