Les 200 000 pas à Bure (Meuse), randonnée contre le centre de stockage des déchets nucléaires

Le dimanche
5
juin




L’enjeu est de taille car mi-mai, la proposition de loi Longuet a été examinée et votée par le Sénat. Cette proposition de loi doit ensuite être examinée à l’Assemblée nationale. Si le gouvernement la concrétise au final, elle lancerait la "phase-pilote" qui n’est rien d’autre que la première étape de construction de Cigéo. Tout cela alors que le dossier de demande d’autorisation de l’Andra n’a pas encore été déposé.

Alors qu’on nous martelait que le "laboratoire" s’implantait dans un unique objectif de recherche, on voudrait maintenant nous faire croire qu’on lance Cigéo pour un simple test ?

Nous ne sommes pas dupes, aussi rappelons une fois de plus aux pouvoirs publics que nous ne voulons pas de la méga-poubelle atomique Cigéo/Bure ! Rendez-vous nombreux aux 200 000 pas à BURE le 5 juin 2016... Pour réussir notre pari, nous avons de besoin de vous !

Dimanche 5 juin 2016, 200.000 pas à Bure

Randonnées actives - mobilisation autour de Bure / Sud Meuse

Un journée en trois temps :

MATINEE :
3 parcours de RANDONNEES
sur la thématique des transports de déchets atomiques

8h30 : Château d’eau Gondrecourt-le-Château > Bure (19 km)
9h30 : Ancienne Gare de Horville > Bure (12 km)
10h30 : Ancienne Gare de Luméville > Bure (7 km)
Un appel à contributions créatives a été lancé pour marquer ces chemins, le long des voies ferrées qui seraient construites, si on laisse faire, pour le passage de 2 trains atomiques/semaine pendant 130 ans.
Les parcours seront fléchés...

A PARTIR DE MIDI : rendez-vous devant le “labo” de Bure

Pique-nique - Repas tiré du sac. Buvette et restauration d’appoint.
Stands d’information indépendante + ateliers d’animation + chorales révolutionnaires + musique, etc.

A 15H : CONCERT DE CASSEROLES /CONSTRUCTION

Pourquoi faire un CONCERT de casseroles ?
Pour dénoncer toutes celles que traîne l’Andra. En effet, Cigéo = gros mensonges sur la géothermie, impasse sur des risques majeurs, coûts dissimulés, etc.
Alors apportez vos vieux récipients en nombre, n’oubliez pas que c’est la période des vide-greniers !
Et pour finir, grande construction participative collective :
pour laisser notre empreinte sur un territoire annexé sans aucune concertation.

En savoir plus ici

Source : Courriel à Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
14 novembre 2017
Le plus grand cimetière de locomotives de France, un immense gâchis
Reportage
22 novembre 2017
Les pauvres sont les premières victimes de la pollution
Info
23 novembre 2017
Bruno Latour : « Défendre la nature : on bâille. Défendre les territoires : on se bouge »
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre