Les Décroissants cherchent des candidats aux législatives

Durée de lecture : 2 minutes

13 avril 2012 / MOC / PPLD




Suite à l’appel MOC/PPLD [Mouvement des objecteurs de croissance / Parti pour la décroissance] du 1er mars, des citoyennes et citoyens ordinaires ont répondu favorablement et seront candidats pour porter la décroissance aux législatives 2012.

Le programme des objecteurs de croissance, soutenu par Paul Ariès, est radicalement anti-capitaliste, anti-productiviste, écologiste, féministe, et internationaliste. Il propose des solutions à la fois justes socialement et soutenables écologiquement, s’appuyant sur huit axes principaux :

- Dotation inconditionnelle d’autonomie (revenu inconditionnel, gratuités, monnaies locales fondantes) et Revenu maximum acceptable (RMA)

- Révolution par les gratuités (des besoins de base et surrenchérissement du mésusage)

- Après-développement (sortir de l’industrialisme, agriculture paysanne, production manufacturée)

- Relocalisation des productions et des consommations (circuits-courts et courts-circuits)

- Transitions énergétiques (après-fossiles, renouvelables, sobriété volontaire, déconsommation)

- Arrêt immédiat des nucléaires (civil et militaire)

- Réduction du temps de travail (autonomie généralisée de la vie)

- Pour une première démocratie (nouveau contrat social, démocraties directes et indirectes)

En cohérence avec la plateforme de convergence de Beaugency, nous proposons de continuer à rassembler les objecteurs de croissance lors d’un lancement de campagne le 21 avril 2012, et par l’intermédiaire d’un site internet.

La réunion du 21 avril aura lieu à l’Hélicon Café : 99 rue de Charenton, Paris 12e (ici), à partir de 13h00 (Métro : Gare de Lyon – Ledru-Rollin – RER : A,D)

Elle a pour premier objectif d’aider les objecteurs de croissance à se rencontrer, à faire un point sur les candidatures, à faciliter les créations de binômes candidatE/suppléantE, à aider à remplir les documents administratifs et à faire un point sur les textes et communiqués, etc. Bref, du concret.

Elle a pour second objectif d’informer, via la presse, de la présence d’objecteurs de croissance aux prochaines élections législatives

Le site internet Décroissance élections est un outil de rassemblement.

Les personnes souhaitant porter le décroissance aux élections, en étant candidatE, suppléantE, mandataire financier , peuvent s’inscrire via le formulaire (disponible ici), pour ensuite bénéficier d’une aide technique, financière, et de communication.

Les personnes souhaitant seulement se renseigner trouveront la liste des candidatures anti-capitalistes et anti-productivistes ainsi qu’un contact.

L’objection de croissance a besoin d’un grand nombre de candidats pour continuer à essaimer ses idées lors d’actions citoyennes, d’alternatives concrètes, de mobilisation unitaires, etc.. Rejoignez-nous



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Source : Décroissance élections

Lire aussi : Les objecteurs de croissance préparent les régionales

23 mai 2020
Déconfinés, les jardins familiaux peuvent enfin sourire au printemps
Alternatives
22 mai 2020
Après deux mois de confinement, la gueule de bois des producteurs
Reportage
23 mai 2020
Une canicule sans précédent au printemps écrase l’est de la Méditerranée
Info