Les bétonneurs de Notre Dame des Landes voudraient que Nantes héberge l’Agence nationale de la biodiversité

Durée de lecture : 1 minute

27 juin 2013 / Ouest France




Cette année devrait voir l’aboutissement de la loi-cadre qui prévoit la création de l’Agence nationale de la biodiversité.

Gilles Retière, président de Nantes métropole, a annoncé ce mercredi 26 juin que Nantes était candidate pour accueillir son siège social.

En attendant, après Pau et Grande Synthe, Nantes capitale verte européenne accueille les 3e assises de la biodiversité du 1er au 3 juillet. Dans la foulée d’un week-end d’expériences sur le terrain, elles feront se retrouver, à la cité des congrès, des élus, des collectivités, des associations et entreprises. Des militants d’associations nature espèrent que ce ne sera pas « une causerie supplémentaire » mais bien « une autre petite pierre à l’édifice » qu’ils construisent depuis bien des années sur le terrain. Delphine Batho, ministre de l’Écologie, est attendue à l’ouverture.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Source : ouestfrance.fr

Photo : Le blog de Caorre

Les promoteurs de l’aéroport de Notre Dame des Landes organisent des Assises de la biodiversité

28 mai 2020
Contre les avions et le béton, la bataille repart au nord de Paris
Info
28 mai 2020
Imaginons que les alternatives prennent le pouvoir
À découvrir
28 mai 2020
Pour Air France, un plan d’aide peu écolo et non contraignant
Enquête




Du même auteur       Ouest France