Les bioplastiques représentent 0,006% de la superficie agricole mondiale

Durée de lecture : 2 minutes

18 avril 2013 / Enerzine


La superficie nécessaire à la culture d’une quantité de matières premières suffisante pour la production de bioplastiques actuelle est inférieure à 0,006 % de la superficie agricole mondiale, qui totalise 5 milliards d’hectares.

Tels sont les résultats publiés aujourd’hui par European Bioplastics, d’après les chiffres fournis par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (ONUAA) et l’Institut des bioplastiques et des biocomposites (IFBB) de l’université de Hanovre, en Allemagne.

Sur les 5 milliards d’hectares de la superficie agricole mondiale, qui comprennent les pâturages (70 %, soit environ 3,5 milliards d’hectares) et les terres arables (30 %, soit environ 1,5 milliard d’hectares), environ 300.000 hectares sont nécessaires à la culture des matières premières destinées aux bioplastiques (1).

L’observation des terres agricoles mondiales et de leur utilisation délivre ce constat : « 0,006 % des terres utilisées pour la culture des matières premières pour les bioplastiques sont loin d’être en concurrence avec les 98 % des terres utilisées pour les pâturages et les cultures destinées à l’alimentation humaine et animale. »

Selon European Bioplastics, l’augmentation de l’efficacité des technologies relatives aux matières premières et à l’agriculture sera essentielle en vue d’assurer une exploitation équilibrée entre les terres consacrées aux bioplastiques novateurs et celles réservées à l’alimentation humaine et animale.

L’association European Bioplastics qui représente les intérêts de l’industrie tout au long de la chaîne de valeur des bioplastiques - ses membres produisent, raffinent et distribuent des bioplastiques, c’est-à-dire des matières plastiques biodégradables et / ou d’origine biologique - publie des données sur cette thématique : ici (.pdf en englais).

.........................................

Note

(1) Les données économiques d’European Bioplastics indiquent une capacité de production actuelle d’environ 1,2 million de tonnes. Ce volume correspond à environ 300 000 hectares de terres utilisées pour développer des matières premières destinées aux bioplastiques.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source et graphique : Enerzine

Lire aussi : Le premier prototype français de vélo à hydrogène

12 novembre 2019
Qu’est-ce qu’un nano-plastique ?
1 minute, 1 question
12 novembre 2019
Près d’Orléans, les citoyens défendent la forêt contre les bulldozers
Reportage
9 novembre 2019
Chute du mur de Berlin : les écologistes étaient en première ligne
Info




Du même auteur       Enerzine