Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

Les bouquetins du Bargy échappent, pour l’instant, à l’abattage systématique

En raison de cas de brucellose dans les troupeaux de Haute-Savoie, l’abattage des bouquetins du massif du Bargy a été envisagé. Mais l’avis de différents comités d’experts a permis de repousser cette idée.


Suite à la découverte en avril 2012 de cas de brucellose dans un élevage bovin laitier de la commune du Grand-Bornand, puis de deux cas de brucellose humaine dont un enfant ayant consommé du fromage au lait cru obtenu avec le lait de ce troupeau, le Préfet de Haute-Savoie a demandé, le 24 juin 2013, l’avis du CNPN (Conseil national de protection de la nature) sur une mesure d’éradication totale de la population de bouquetins du massif du Bargy (Haute-Savoie).

Cette consultation est obligatoire dans la mesure où, en France, le bouquetin des Alpes est non chassable (depuis 1962) et intégralement protégé depuis la loi du 10 juillet 1976 et par l’article 2 de l’arrêté du 23 avril 2007 fixant la liste des mammifères terrestres protégés sur l’ensemble du territoire.

La commission Faune du CNPN s’est réunie une première fois le 8 juillet et a souhaité obtenir davantage d’informations concernant la population concernée, la dynamique de propagation de la brucellose, et sur les différentes options permettant d’enrayer la maladie. A ce titre, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a été saisie le 9 juillet par le Ministère de l’Agriculture et le Ministère chargé de l’Écologie pour la réalisation d’une expertise.

L’ANSES a rendu le 4 septembre un avis relatif « aux mesures à prendre sur les bouquetins pour lutter contre la brucellose sur le massif du Bargy ». Dans ses conclusions, l’ANSES invite à la prudence et à la réflexion.

Lors de sa séance du mercredi 11 septembre, la commission faune du CNPN a pris en compte les analyses de l’ANSES, et en a conclu qu’il n’y a aucune nécessité d’intervenir en urgence de façon massive par un abattage complet de la population de bouquetins du massif du Bargy. Elle a rejeté la demande d’abattage complet de la population de bouquetins du Bargy formulée par le Préfet de Haute-Savoie. Toutefois elle reconnait la nécessité de faire disparaitre à terme ce foyer de brucellose, et elle recommande la mise en œuvre de mesures d’abattage sélectif.

Cette orientation satisfait la FRAPNA et la LPO, qui restent néanmoins très vigilantes. Nous souhaitons être associés aux différentes étapes de traitement du dossier.

Et notamment dans les jours qui viennent. Espérons que l’Etat et le Préfet de Haute-Savoie, son représentant local, suivront l’avis empreint de mesure et de sagesse de la commission faune du CNPN.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende