Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

« Les conditions ne sont pas réunies pour qu’Europe Ecologie Les Verts participe au gouvernement »

EELV demandait la remise en cause des 50 milliards d’euros de réduction des dépenses publiques, réduction qui empêcherait la mise en oeuvre de la politique de transition énergétique. Faute d’accord de M. Valls, la participation au gouvernement est refusée.


-  Communiqué d’EEVL - 20h24

Les écologistes prennent acte de la volonté du Président de la République de tirer les leçons du scrutin municipal. Ils notent notamment que le Président de la République a annoncé la sortie de la dépendance de notre pays au pétrole et au tout nucléaire.

Toutefois, à ce stade, nous ne pouvons qu’espérer un véritable changement de cap. La non remise en cause des orientations budgétaires ne nous semble pas de nature à permettre cette transition énergétique de grande ampleur que nous appelons de nos voeux.

Les écologistes soutiendront sans faille le gouvernement à chaque fois qu’il s’engagera sur le chemin du progrès et de l’écologie, mais s’opposeront aux renoncements et quand l’écologie ne sera pas au rendez-vous.

Malgré les propositions faites par Manuel Valls, les conditions en l’état ne sont pas réunies pour qu’Europe Ecologie Les Verts participe au gouvernement. Nous serons des partenaires vigilants et présents pour que cette transition s’incarne dans des mesures d’ampleur.

Emmanuelle Cosse, Secrétaire nationale d’EELV et le Bureau exécutif


Reporterre : La décision qu’EELV ne participe pas au gouvernement de Manuel Valls a été prise prise par le bureau exécutif du parti écologiste qui s’est réuni cet après-midi. M. Valls avait proposé dans la matinée à la délégation du parti le ministère de l’Environnement, de l’Energie et des Transports. Mais EELV demande aussi la remise en cause des 50 milliards d’euros de réduction des dépenses publiques, réduction qui empêcherait la mise en oeuvre de la politique de transition énergétique. Faute d’accord sur ce point crucial, le parti écologiste a décidé - au terme de vives discussions - de ne pas participer au gouvernement.

Cette position sera soumise au vote du Conseil fédéral d’EELV qui se réunira ce week-end.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende