Les défricheurs

Durée de lecture : 1 minute

10 septembre 2014 / par villalard

Les défricheurs. Voyage dans la France qui innove vraiment , de Éric Dupin.


Bien plus de Français qu’on ne l’imagine vivent déjà selon une échelle des valeurs différente de celle qu’impose la société actuelle. Plus ou moins radicalement, ils se sont détachés du modèle productiviste et consumériste qui nous étouffe. Guidés par un idéal lesté de pragmatisme, ces défricheurs d’un monde nouveau expérimentent et innovent dans des domaines fort divers.

Certains, souvent en rupture franche avec la société, vivent dans des yourtes ou dans des « habitats légers ». D’autres, à l’opposé, sont des « alterentrepreneurs » qui se fraient un chemin exigeant, socialement et écologiquement, dans l’économie de marché.

Et le champ des expérimentations est vaste : agriculture paysanne et circuits de proximité, écovillages et habitats partagés, renouveau coopératif et solidarité inventive, éducation populaire et écoles alternatives.

C’est cette richesse et cette diversité que révèle ce livre, fruit d’une vaste enquête conduite pendant près de deux ans dans une dizaine de régions. L’auteur a recueilli de très nombreux témoignages et réflexions des acteurs de ce mouvement social invisible, souvent surprenants, toujours passionnants.

L’ouvrage s’interroge enfin sur le sens de ce fourmillement d’initiatives. De très nombreux défricheurs rencontrés rejettent la politique, mais l’utopie concrète qu’ils vivent a bel et bien un sens politique.

Pour autant, le changement social peut-il naître de l’essaimage d’alternatives locales ? Et, au-delà de la convergence vers des valeurs écologiques et sociales qui caractérise cette mouvance, comment définir la postmodernité à laquelle de plus en plus de gens aspirent ?


- Les défricheurs. Voyage dans la France qui innove vraiment, Éric Dupin, Editions La Découverte, 260 pages, 19,50 €.



Source : Editions La Découverte

Consulter par ailleurs : La bibliothèque de Reporterre

8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien
24 février 2020
Dans certaines cantines scolaires, la malbouffe fait son œuvre
Tribune
25 février 2020
Face au manque de neige, le délire technique atteint des sommets
Tribune


Du même auteur       villalard