Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Europe

Les députés européens votent pour la transparence de leurs relations avec les lobbys

Ce jeudi 31 janvier, les eurodéputés ont voté, à quatre voix près, la publicité de leurs rencontres avec les lobbyistes. Désormais, pour chaque texte débattu au Parlement, le président de la commission parlementaire concernée, le rapporteur et les référents de chaque groupe parlementaire devront rendre publics dans leurs agendas toutes les rencontres avec des lobbyistes.

C’est le groupe des Verts qui avait déposé un amendement dans ce sens en décembre dernier. À quatre mois des élections européennes, les écologistes voulaient « réconcilier les électeurs et les élus » selon l’eurodéputée française Karima Delli. « Il faut comprendre que la transparence renforce la liberté et l’indépendance du mandat. Elle protège les députés de toutes les influences. Quand j’ai été élue, j’ai reçu un courrier d’un lobby pharmaceutique qui me proposait de l’argent si je remplissais leur questionnaire. J’ai refusé, et j’ai rendu publique l’affaire. » 

La gauche radicale et une bonne partie des socialistes avaient déjà dits qu’ils voteraient pour ce texte. La grande majorité de la droite européenne, réunie au sein du PPE, était opposée au texte, notamment les Allemands. Mais avec une certaine gêne. Après d’intenses débats internes (les conservateurs scandinaves, baltes et portugais étaient contre), le PPE avait obtenu que le scrutin soit à bulletin secret, ce qui n’a finalement pas empêché l’adoption de la mesure.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende