Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

Les écolos du PS silencieux sur le nucléaire

Mais ils tiennent leur réunion estivale à deux pas de la centrale du Blayais.

L’association antinucléaire Tchernoblaye, membre du Réseau « Sortir du nucléaire », interpelle le « pôle écologiste du PS » sur la question du nucléaire. En effet, de façon parfaitement symbolique, ce « pôle » organise son université d’été les 27 et 28 août à St-Ciers-sur-Gironde… au pied de la centrale nucléaire du Blayais.

Il faut rappeler qu’une bonne partie du parc nucléaire français a été construite dans les années 80 et 90 sous des gouvernements socialistes qui n’ont pas hésité à mobiliser CRS et gendarmes mobiles pour réprimer les citoyens qui, en très grand nombre, se sont opposés au nucléaire.

Aujourd’hui, le PS et son pôle supposé « écolo » n’ont toujours pas pris position contre l’atome et se contentent de promouvoir la construction de quelques éoliennes… entre les réacteurs nucléaires. C’est d’ailleurs exactement ce qui se passe dans le Blayais : M. Plisson, député mais aussi président de la Communauté des communes de l’Estuaire (où se trouve la centrale nucléaire !), soutient un projet éolien… sans pour autant s’opposer à l’atome.

D’ailleurs, l’association Tchernoblaye rappelle que M Plisson a récemment aidé EDF à investir les établissements scolaires du Blayais pour y développer des « formations » dans le nucléaire et offrir ainsi aux jeunes un avenir… radioactif.

Pourtant, les récentes grèves des « précaires de l’atome », condamnés à recevoir les plus fortes irradiations, et les suicides de plus en plus nombreux dans les centrales nucléaires montrent bien que l’atome est l’ennemi des êtres vivant autant que de l’environnement et de la démocratie.

Le pôle « écolo » du PS n’a pas souhaité inviter à ses débats le Réseau « Sortir du nucléaire », préférant certainement s’occuper de « tactique », voire de débauchage d’écologistes en vue des élections régionales. S’il existe vraiment des écologistes au PS, alors il est grand temps qu’ils prennent leurs responsabilités et se prononcent clairement contre le nucléaire qui, tout comme le réchauffement climatique, condamne l’avenir de la planète.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende