Les émissions mondiales de CO2 ont bondi de 5,8 % en 2010

Durée de lecture : 1 minute

27 septembre 2011 / Philippe Collet (Actu Environnement)


Mercredi 21 septembre 2011, le Centre de recherche conjoint (JRC, selon l’acronyme anglais) de la Commission européenne a publié un rapport sur la tendance de long terme des émissions de CO2. En 2010, les émissions mondiales de CO2 ont bondi de 5,8 % par rapport à 2009 pour atteindre un nouveau record à 33 milliards de tonnes.

« Une croissance économique continue des pays en développement et l’amélioration de la situation économique des pays industrialisés sont les principales raisons », expliquent les chercheurs, précisant que « la plupart des économies majeures ont contribué à la hausse, et notamment la Chine, les Etats-Unis, l’Inde et l’Union européenne ». Seul bémol, les émissions européennes restent inférieures au niveau d’avant crise : 4 milliards de tonnes en 2010, contre 4,7 milliards en 2007.

Globalement, « ’amélioration de l’efficacité énergétique, le recours au nucléaire et la contribution croissante des énergies renouvelables ne compensent pas la croissance mondiale de la demande énergétique et en matière de transport qui est la plus forte dans les pays en développement », explique le JRC.

Selon le rapport, les émissions mondiales de CO2 ont augmenté de 45 % entre 1990 et 2010. S’agissant du protocole de Kyoto, le JRC estime que, bien qu’il y ait des évolutions différentes selon les pays industrialisés considérés, l’objectif global de réduction de 5,2 % d’ici 2012 des émissions des pays soumis au protocole sera atteint.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : http://www.actu-environnement.com/a...

Lire aussi : Emission record de CO2 en 2010

13 septembre 2019
Train de nuit : le réveil se fait attendre
Enquête
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir
14 septembre 2019
VIDÉO - La chasse des animaux prisonniers, une pratique cruelle et sadique
Tribune




Du même auteur       Philippe Collet (Actu Environnement)