Les énergies renouvelables en France aux mains d’EDF, d’Areva, d’Alstom et de leurs amis

23 octobre 2013 / Hervé Kempf (Reporterre)

Pour représenter les énergies renouvelables en France : EDF, Areva, General Electric, Total, Siemens, Sofiprotéol, Alstom, Enel… Vous aimez le vent ? Vous avez le capitalisme.


Ah, que c’est mignon, les éoliennes, ah, que c’est bien le soleil, et vive la micro-hydraulique, que flambe l’énergie bois, que bouille la géothermie, que voguent les vagues… On est bien d’accord. Sauf que...

Sauf que les multinationales ont pris le contrôle de ce qui devrait être le moyen de muter d’un système énergétique gouverné par le profit et le capital vers une énergie citoyenne pensée par et pour les citoyens. Pour preuve, le conseil d’administration du Syndicat des énergies renouvelables, qui vient d’être renouvelé, et qui le transforme en un syndicat patronal.

Nous nous contentons ici de reproduire le communiqué de presse :

"Paris, le 23 octobre 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE

RESULTAT DES ELECTIONS AU SYNDICAT DES ENERGIES RENOUVELABLES

L’Assemblée Générale du Syndicat des énergies renouvelables, qui regroupe près de 400 entreprises, a renouvelé, ce mardi 22 octobre, ses instances de gouvernance.

Le nouveau Conseil d’Administration du SER

Autour de son Président, Jean-Louis BAL, réélu pour trois ans avec 92,5 % des voix, l’Assemblée Générale du Syndicat des énergies renouvelables a élu les 15 membres de son Conseil d’Administration :

4 Yvon ANDRE
EDF Energies Nouvelles
4 André-Jacques AUBERTON HERVE
SOITEC
4 Elisabeth AYRAULT
CNR
4 Antoine CAHUZAC
EDF Energies Nouvelles
4 Arnaud CHAPERON
TOTAL
4 Frédéric COIRIER
POUJOULAT
4 Sébastien COUZY
METHANEO
Michel CREMIEUX
ENEL France
4 Louis-François DURRET
AREVA
4 Andreas GOERGEN
Siemens
Christophe GRUY
MAIA
4 Kristell GUIZOUARN
SOFIPROTEOL
4 Pierre de MONTLIVAULT
DALKIA
4 Jérôme PECRESSE
ALSTOM
4 Pierre VIALLEFOND
GENERAL ELECTRIC"

Télécharger le communiqué de presse du 23 octobre du SER :



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés.

Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et laissons tous nos articles en libre accès, afin qu’ils restent consultables par tous. Reporterre dépend en grande majorité des dons de ses lecteurs. Le journal, indépendant et à but non lucratif, compte une équipe de journalistes professionnels rémunérés, nécessaire à la production quotidienne d’un contenu de qualité. Nous le faisons car nous croyons que notre point de vue, celui de l’environnement et de l’écologie, compte — car il est aussi peut-être le vôtre.

Notre société a besoin d’un média qui traite des problématiques environnementales de façon objective, libre et indépendante, en restant accessible au plus grand nombre ; soutenir Reporterre est ma manière de contribuer à cette démarche. » Renan G.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : Hervé Kempf pour Reporterre.

Photo : Agoravox.

Consulter notre dossier DOSSIER : L’éolien est-il écologique ?.


Pour une information libre sur l’écologie, soutenez Reporterre :



Documents disponibles

  Sans titre
20 octobre 2018
La punaise, le vélo et le changement climatique
Chronique
16 octobre 2018
Le changement climatique interpelle les citoyens, mais pas les dirigeants de Rhône-Alpes
Chronique
20 octobre 2018
L’agriculture urbaine pourrait nourrir 10 % des populations des villes
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre



Du même auteur       Hervé Kempf (Reporterre)