Les lobbyistes fêtent leur victoire à la COP 21 et offrent le champagne (à Bordeaux) !

Durée de lecture : 3 minutes


Le samedi
19
décembre


Bordeaux, le 17 décembre 2015

Après des mois d’intenses sessions de lobbying auprès de la délégation française, le soulagement est là. Nous, lobbyistes, grands patrons, actionnaires, financiers, avons réussi à préserver l’ensemble de nos intérêts lors de la COP21 et sommes très satisfaits de l’accord signé par les 195 parties.

C’est pourquoi, afin de fêter notre victoire, nous vous invitons ce samedi 19 décembre devant le Grand Théâtre, Place de la Comédie, à 16 heures, et vous offrons à cette occasion une coupe de champagne [1]  !

Notre inquiétude était certes limitée depuis le début de la COP car les politiques étant bien évidemment de notre côté. Néanmoins, nous sommes restés en alerte jusqu’au bout des négociations et avons défendu avec ferveur les intérêts de nos grandes multinationales, nos grands patrons et nos puissants actionnaires, afin que nous puissions continuer à nous enrichir sur le dos des autres.

Non aux Renouvelables, peu rentables. Oui au Charbon, on gagne bonbon !

Côté « Énergies Fossiles » : aucun engagement chiffré et contraignant n’a été acté en matière de réduction des Émissions de Gaz à Effet de Serre, ce qui nous permettra fort heureusement de poursuivre notre commerce juteux d’énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz). Et ce, avec la complicité de grandes banques françaises qui investissent avec nous dans ces énergies extrêmement rentables... et planquent l’argent bien au chaud dans les paradis fiscaux !

Si les énergies renouvelables restent citées comme des énergies « à développer », nous pourrons continuer à les déployer à hauteur de... 1 % ! Ce qui nous permettra de faire de jolies publicités, tout en continuant à polluer, sans être inquiétés : malin, non ?

La croissance économique et le commerce international plébiscités dans le texte !

Nous sommes ravis que le terme « Croissance économique » ait été intégrée au texte final. En effet, ce n’est pas faute de l’avoir soufflé à l’oreille des décideurs ! C’est pour nous la concrétisation d’un modèle économique que nous développons depuis des années, et qui nous profite bien, il faut le dire. Nous avons donc devant nous encore de belles années de capitalisme acharné. Cerise sur le gâteau, le transport international maritime et aérien a été préservé de toute obligation. Tant qu’il y aura des ressources où que ce soit sur la planète, nous les pomperons jusqu’au bout !

Les fausses « bonnes solutions » : un marché d’avenir pour nous !

OGM, marché de permis d’émissions, compensation carbone, géo-ingenierie, tels sont les marchés qui s’offrent à nous et qui nous rapporteront gros dans les années à venir. C’est que, trouver des solutions au changement climatique, ça nous connaît, nous Multinationales, Banques de marché, Investisseurs en capital-risque... L’accord de Paris nous permettra de continuer à vendre nos fausses « bonnes solutions ». On fait du bénéf’ tout en rachetant notre image, c’est pas beau, ça ?

On dit merci qui ? Merci l’Accord de Paris !



[1Les militants d’Alternatiba Gironde déguisés en joyeux lobbyistes offriront le Champomy aux passants.

27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
14 septembre 2019
VIDÉO - La chasse des animaux prisonniers, une pratique cruelle et sadique
Tribune
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête