Les manifs... en vélo

28 janvier 2009 / Vélorution

Jeudi 29 janvier : grève générale des transports polluants !

Jeudi prochain, celles et ceux qui se préoccupent de l’avenir seront en grève. Avenir de leurs emplois, avenir des services publics, avenir des garanties sociales, avenir de la recherche : les sujets d’inquiétude ne manquent pas.

Mais, pour Vélorution, se préoccuper de l’avenir c’est aussi se préoccuper des conditions fondamentales de vie de l’humanité et notamment lutter contre la pollution et contre l’ensemble des nuisances liées aux transports motorisés.

C’est pourquoi, le 29 janvier 2009, Vélorution appelle toutes celles et tous ceux qui se préoccupent de l’avenir à la grève générale des transports polluants. Notre avenir social est lié à notre avenir écologique et l’on ne peut pas se battre durablement pour l’un en oubliant l’autre. Vélorution appelle les organisations syndicales à prendre en compte l’impact environnemental de leurs actions, notamment en réduisant l’utilisation des transports polluants et en multipliant les actions locales.

Vélorution invite également celles et ceux qui travailleront ce jour-là et risquent de ne pas avoir de transports en commun, à limiter leur pollution en se déplaçant à pied ou à vélo. C’est l’occasion de remonter en selle ! Pour vous préparer, vous pouvez aussi consulter nos douze conseils pour les nouveaux cyclistes et les nouvelles cyclistes en milieu urbain.

Le 29 janvier, faisons la grève pour notre avenir à toutes et à tous : faisons la grève des transports polluants !


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : http://www.velorution.org/articles/...


19 avril 2019
Notre-Dame : le bois de chêne de la charpente était « médiocre »
Enquête
19 avril 2019
La Défense bloquée toute la journée par les activistes du climat
Reportage
20 avril 2019
Trois photographes racontent leur démarche face à la crise écologique
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre



Du même auteur       Vélorution