Les migrants sont des êtres humains, pas des délinquants

31 août 2016 / Nathalie Loubeyre

La Mécanique des flux est un documentaire filmé aux points clés des routes migratoires de l’Europe forteresse. Il donne des voix, des visages, des corps aux dits « migrants », « réfugiés », improprement appelés « clandestins ». Avant tout des humains qui tentent de traverser les frontières à la recherche d’une vie meilleure. Ces portraits et ces paysages racontent la violence qui se cache derrière l’euphémisme de « contrôle des flux », exercé par les gouvernements nationaux et l’Union européenne, notamment via Frontex, son agence de contrôle des frontières. Une violence qui s’exerce sur des hommes, des femmes et des enfants et qui révèle l’un des visages de l’Europe d’aujourd’hui.


Dans ce documentaire, Nathalie Loubeyre donne à voir et à entendre les migrations autrement que dans une logique sécuritaire et déshumanisée de « flux » à contrôler ou de danger à juguler. Elle présente des êtres humains qui rêvent, souffrent, désirent, et décident de leurs vies.

La bande-annonce du documentaire

Projeté le 31 août à Paris, Orléans, Grenoble et Nantes. Et ensuite en France : Programme des projections ici


- La Mécanique des flux, documentaire de Nathalie Loubeyre, produit par Eric Jarno et Laurent Alary, 83 ’, 2016.

Source : http://www.lamecaniquedesflux.com/




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les migrants venus de Syrie sont aussi des réfugiés climatiques
19 avril 2018
M. Hulot n’est pas l’écologie
Edito
20 avril 2018
À Paris, la vie sans rêve du camp de 1.500 exilés
Reportage
15 avril 2018
La Zad vue par M. Macron : « La tyrannie de certaines minorités, habituées à ce qu’on leur cède en refusant de transformer le pays »
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre



Du même auteur       Nathalie Loubeyre