Les négociations du Tafta perturbées par d’étranges animaux

12 juillet 2016

Lundi 11 juillet, le collectif EZLN (Ensemble zoologique de libération de la nature) a perturbé l’ouverture du 14e round de négociations sur le Tafta (Traité transatlantique de libre-échange).

Les activistes de L’EZLN, dont la particularité est d’être déguisés en animaux, ont pénétré un des bâtiments de la direction générale du Commerce de la Commission européenne puis dans le Centre Albert Borschette de Bruxelles.

« Environ 70 animaux en tout genre, armés de légumes, dansant au rythme d’une musique classique (Le carnaval des animaux), ont laissé derrière eux un tapis de feuilles, de fleurs et de branchages », précise l’organisation dans un communiqué.

Pour la « sous-commandante Pingouin », « Les responsables politiques sur ce dossier font semblant de ne pas voir l’opposition citoyenne à ce traité, ils ignorent les pétitions et les manifestations.... Nous n’avons plus d’autres moyens aujourd’hui que de mener ce genre d’actions afin qu’ils interrompent les négociations et qu’ils enterrent ce projet liberticide et écocide. »

Cette action s’inscrit dans le cadre d’une initiative appelée TTIP GAME OVER, dont le principe est d’appeler les citoyens à des actions directes non violentes en vue de revendiquer la fin des accords de libre-échange. Plusieurs actions de lancement ont déjà retenu l’attention des médias. D’autres actions sont prévues durant toute la semaine des négociations.

- Source  : EZLN




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Une fuite dans les négociations révèle les projets climaticides du Tafta


23 octobre 2018
Près de Strasbourg, des opposants au GCO en grève de la faim
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2018
Les réacteurs de Fessenheim devront s’arrêter en 2022 au plus tard
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Les mangeurs réguliers de bio risquent moins que les autres de développer un cancer
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Le ministre de l’Agrictulture opposé aux repas végétariens dans les cantines
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Une cabane de Notre-Dame-des-Landes installée à La Plaine
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Un pesticide intoxique 70 personnes dans le Maine-et-Loire
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
L’ASN craint de nouveaux problèmes sur l’EPR
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2018
En Angletererre, les lourdes peines infligées à des militants anti-gaz de schiste sont annulées en appel
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2018
Au mépris du climat et du rapport du GIEC, Vinci a lancé les travaux de l’autoroute GCO
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2018
Les trains Cévenol, Aubrac et Toulouse-Port Bou sauvés par un accord État-Occitanie
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2018
Le gouvernement impose à l’Assemblée de soutenir l’huile de palme importée par Total
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2018
Des produits chimiques très dangereux dans les objets en plastique recyclé
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le Conseil constitutionnel pourrait relancer l’enquête sur la mort de Rémi Fraisse
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le projet d’A45 est définitivement abandonné
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Le mécanisme des inondations dans l’Aude - un phénomène appelé à se répéter
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Traités de libre-échange

23 octobre 2018
Et si le conte du colibri n’était pas gnan gnan...
Tribune
23 octobre 2018
Qui sont les Croqueurs de pommes ?
Une minute - Une question
18 octobre 2018
Quelles entreprises françaises continuent d’investir dans le charbon ?
Une minute - Une question


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Traités de libre-échange