Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Traités de libre-échange

Les négociations du Tafta perturbées par d’étranges animaux

Lundi 11 juillet, le collectif EZLN (Ensemble zoologique de libération de la nature) a perturbé l’ouverture du 14e round de négociations sur le Tafta (Traité transatlantique de libre-échange).

Les activistes de L’EZLN, dont la particularité est d’être déguisés en animaux, ont pénétré un des bâtiments de la direction générale du Commerce de la Commission européenne puis dans le Centre Albert Borschette de Bruxelles.

« Environ 70 animaux en tout genre, armés de légumes, dansant au rythme d’une musique classique (Le carnaval des animaux), ont laissé derrière eux un tapis de feuilles, de fleurs et de branchages », précise l’organisation dans un communiqué.

Pour la « sous-commandante Pingouin », « Les responsables politiques sur ce dossier font semblant de ne pas voir l’opposition citoyenne à ce traité, ils ignorent les pétitions et les manifestations.... Nous n’avons plus d’autres moyens aujourd’hui que de mener ce genre d’actions afin qu’ils interrompent les négociations et qu’ils enterrent ce projet liberticide et écocide. »

Cette action s’inscrit dans le cadre d’une initiative appelée TTIP GAME OVER, dont le principe est d’appeler les citoyens à des actions directes non violentes en vue de revendiquer la fin des accords de libre-échange. Plusieurs actions de lancement ont déjà retenu l’attention des médias. D’autres actions sont prévues durant toute la semaine des négociations.

-  Source  : EZLN

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire