Les objecteurs de croissance se retrouveront à Notre Dame des Landes

Durée de lecture : 3 minutes

15 juillet 2009 / Europe Décroissance

Rendez-vous à la semaine de résistance début août, à Notre Dame des Landes, près de Nantes.

Les Objecteurs de Croissance se rencontrent à Notre Dame des Landes, en Loire atlantique (44) du 4 au 7 août (dans le cadre de la Semaine Résistance qui aura débuté le 1er août, avec le Camp Action Climat). Nous espérons que comme les fois précédentes toutes les sensibilités du mouvement de la décroissance et de l’après-développement seront présentes à ces rencontres qui sont un moment unique de dialogue.

Vous trouverez des informations pratiques :
ici : http://www.les-oc.info/index.php?ca...
et ici : http://nanorezo.free.fr/spip.php?ar...

En particulier, nous organisons le vendredi 7 août, une journée bilan-perspectives de la campagne ’Europe-Décroissance’. Comme nous savons que tous les OC ne sont pas favorables à la participation électorale, nous séparons les 2 moments.

Rappel :

En décembre dernier est lancé l’appel Europe-Décroissance. Très vite, il connaît un vif succès et est signé par 1700 objecteurs de croissance. Le Mouvement « les Objecteurs de Croissance » et le Parti Pour La Décroissance décident alors, d’une part de lancer, le 25 avril dernier à Paris, la campagne Europe-Décroissance et d’autre part de créer une association commune de financement permettant de partir aux élections, l’Association des Objecteurs de Croissance (AdOC-France).

C’est le début du mouvement politique pour la Décroissance en France, le troisième des piliers du mouvement la Décroissance avec le niveau individuel (la simplicité volontaire) et le niveau collectif, celui des alternatives concrètes.

Bilan des élections européennes :

Dans une démarche non-électoraliste pour ces élections européennes qui ont vu triompher l’abstention, Europe-Décroissance, sans moyens, sans bulletins ni professions de foi imprimés a tout de même récolté plus de 6 000 votes à travers la France.

De plus, pour la première fois, la Décroissance est apparue lors d’une élection nationale. Cela nous semble être le début d’un mouvement politique autour de l’objection de croissance par la mise en place d’un nouveau projet de société soutenable et souhaitable.

Objectifs : les élections régionales

Après cette première étape, nous souhaitons continuer à faire avancer le débat en nous préparant aux élections régionales.
De même, puisque la Politique c’est surtout une question d’idées, nous souhaitons :
- participer activement à la Semaine résistance de Notre-Dame-des-landes et à la campagne Justice/Climat préparant le contre sommet de Copenhague.
nous lancer dans la rédaction d’un Manifeste, et aller à la rencontre des autres formations politiques...
- participer à l’organisation d’un grand événement-débat ouvert autour des questions énergétiques.
- approfondir nos réflexions sur la transition et les questions de revenu d’autonomie inconditionnel, de salaire maximum autorisé et de gratuité.
et beaucoup d’autres choses !

Puis, après l’été, nous vous invitons tous à notre assemblée de rentrée les 19 et 20 septembre (lieu encore à préciser).

Une croissance infinie dans un monde fini est une absurdité !


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Lettre de l’association des objecteurs de croissance.

Pour en savoir plus : http://www.europedecroissance.eu/

9 novembre 2019
« Notre histoire s’est bâtie pour partie sur des violences populaires »
Tribune
12 novembre 2019
Pour les jeunes des centres sociaux, « la nature parle mais les hommes ne l’écoutent pas »
Reportage
9 novembre 2019
Chute du mur de Berlin : les écologistes étaient en première ligne
Info




Du même auteur       Europe Décroissance