Les paysans mutins sont d’utilité publique

23 février 2017 / Gérard Choplin



Le livre de Gérard Choplin est une chronique de la Coordination européenne Via campesina : une voix paysanne qui s’est levée en Europe face au productivisme et à la mondialisation néolibérale des marchés agricoles.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Chronique d’un mouvement paysan européen porteur des changements nécessaires de notre politique agricole et alimentaire.

Dans les années 1980, une voix paysanne en Europe s’est levée face au productivisme et à la mondialisation néolibérale des marchés agricoles, dans lesquels les réformes successives de la Politique agricole commune se sont inscrites. Il s’agit de la Coordination paysanne européenne [1].

L’auteur, qui en a été l’un des artisans, témoigne de sa naissance, de son développement et de ses transformations, de 30 ans de débats, de propositions, d’actions pour une politique agricole juste, durable, solidaire.

Devant les impasses sociales et environnementales actuelles et les interrogations existentielles de l’Union européenne, les paysans mutins d’aujourd’hui sont d’utilité publique.

Gérard Choplin, agronome de formation, a joué un rôle moteur dans la construction, le développement et l’animation de la Coordination Paysanne Européenne de 1982 à 2008. Il est aujourd’hui analyste-rédacteur indépendant sur les politiques agricoles, commerciales et alimentaires. Il réside à Bruxelles.


  • Paysans mutins, paysans demain. Pour une autre politique agricole et alimentaire, par Gérard Choplin, préface de José Bové, éditions Yves Michel, 240 p., 15 €.

Source : éditions Yves Michel




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


[1La Coordination paysanne européenne est devenue en 2008 la Coordination européenne via campesina.

10 mai 2017
Total, ou comment les multinationales sont devenues incontrôlables
À découvrir
23 mars 2017
Des villages du Gard démontrent que l’accueil des réfugiés est possible et vitalisant
Alternative
16 mai 2017
La Hague, un cimetière radioactif de plus en plus dangereux
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre