Les shadoks luttent contre le changement climatique

Durée de lecture : 1 minute

18 janvier 2008 / Les Verts



Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, il faut réduire la part du transport routier et stimuler le chemin de fer, moins polluant. Logiquement, la France ferme donc 250 gares de marchandises et réduit le nombre d’employés du fret ferroviaire…

Les Verts estiment une fois de plus inconséquente l’action du gouvernement en matière environnementale et sociale. D’un côté, annonce du développement ferroviaire et de modes de consommations d’énergies alternatives, de l’autre, fermeture de plus de 250 gares de marchandise et suppression de plusieurs milliers de postes en 2007 et d’un millier au bas mot pour le fret dans le budget SNCF en 2008. D’un côté grand tralala du Grenelle et sauvetage de la planète la main sur le cœur, de l’autre aucun effort financier pour sortir du tout voiture, gangrène de notre planète et raison majeure du dérèglement climatique. D’un côté, décroissance des emplois à venir pour toute l’économie reposant sur le pétrole, de l’autre, une politique de restriction du nombre d’emplois. "Ceux qui restent gagneront plus" dit la direction de la SNCF. Comme M. Sarkozy l’a promis dans tous les secteurs en particulier public, en particulier pour l’éducation. Et ceux qui ne travailleront plus, qu’en fera-t-on ? "Que reste-t-il du Grenelle, si ce n’est des promesses et des déceptions ?", s’interroge enfin Anne Souyris, porte-parole des Verts.





Source : http://lesverts.fr

1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre
31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage




Du même auteur       Les Verts