« Leur faire peur » : une initiative commune contre l’oligarchie, à Paris

23 février 2016



Entre NDDL, Goodyear, l’état d’urgence... ça bouge en ce moment. Mais de façon séparée, isolée. Alors on propose de se retrouver le 23 février à la Bourse du travail de Paris pour tenter de construire une initiative commune : « Leur faire peur »

Mardi 23 février - À la Bourse du Travail de Paris (République), 3 rue du Château d’eau, à partir de 19 h

La même semaine quasiment, on a eu une manif contre Notre-Dame-des-Landes, une deuxième contre l’état d’urgence, une troisième contre la condamnation des Goodyear, une quatrième contre la réforme des collèges. Alors que toutes ces luttes ont une cause commune : une oligarchie qui a pris le contrôle de l’économie, des médias, de la Justice, du gouvernement (fût-il « socialiste »).

Tant qu’on ira de façon séparée, on perdra

Donc, l’objet de cette rencontre, au-delà des prises de parole en public, c’est que se croisent des rouges et des verts, des prolos et des intellos : pouvons-nous aller vers une initiative commune ? Contre l’extrême droite, la droite de droite et la « gauche de droite », peut-on rouvrir l’espérance ?

La forme qu’on propose :

1 – un in : salle Ambroise Croizat, des interventions en tribune de cinq minutes (rythmées par la Fanfare invisible) ;
2 – un off : des discussions autour d’un punch dans les salles à côté, pour faire prendre langue et sonder les cœurs ;
3 – retour dans la grande salle pour une synthèse et une proposition d’initiative mise au vote.

Le programme est en construction, mais en gros y aura :
- des syndicalistes (de Goodyear, PSA, la Confédération paysanne) ;
- des militants écolos (de NDDL, contre Monsanto) ;
- des intellos : Hervé Kempf, Gérard Mordillat, Frédéric Lordon.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : Fakir

DOSSIER    Nuit debout

17 juillet 2017
Les piscines naturelles se la coulent douce
Alternative
21 juillet 2017
L’Allemagne livre ses terres agricoles aux spéculateurs
Info
22 juillet 2017
Les riches sont majoritairement responsables du désastre climatique qu’est l’aviation
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Nuit debout