Mal être au travail

Durée de lecture : 1 minute

31 octobre 2012 / par villalard


C’est un fait, le mal-être au travail est devenu un lieu commun et malheureusement une
réalité qui touche tout le monde et partout, tant dans le secteur privé que dans le public.

Suicides, dépression, burn out, question du harcèlement, pressions de tous ordres, on ne
compte plus les signes de ce phénomène lourd et inquiétant.

Serait-ce la fatalité de nos
sociétés postindustrielles ? Faut-il s’y résigner ?

Non, répondent ensemble le psychosociologue Vincent de Gaulejac et le journaliste Antoine
Mercier, dans ce court manifeste qui résonne comme un cri d’alarme.

Il est grand temps de réagir, d’analyser les causes qui ne sont pas réductibles à des seules
variables psychologiques, de mieux conscientiser les acteurs, de bien repérer ce qui peut
ressortir des institutions elles-mêmes ou d’un système qui exige toujours plus des personnes
sans pour autant donner les moyens de le faire.

Avec vivacité, ce livre propose des pistes de réflexion et d’action concrètes.
Un propos qui devrait avoir un large écho, vu l’actualité du sujet et le renom des auteurs.

...........................................................

Manifeste pour sortir du mal-être au travail, Desclée de Brouwer, Vincent de Gaulejac et Antoine Mercier, 186 p., 15 euros.

..............................................................

Vincent de Gaulejac est sociologue, directeur du Laboratoire de changement social à l’Université Paris-Diderot. Il a publié notamment Les sources de la honte, L’histoire en héritage.

Antoine Mercier est journaliste à France-Culture.




Source : Appel des appels

Consulter par ailleurs : La bibliothèque de Reporterre

13 novembre 2019
En Alsace, le village de Muttersholtz montre la voie de l’écologie
Reportage
13 novembre 2019
Angélique Huguin : « Je continue de lutter parce que c’est une manière de rester debout »
Entretien
12 novembre 2019
Qu’est-ce qu’un nano-plastique ?
1 minute, 1 question


Du même auteur       villalard