Manifest’Action contre les projets destructeurs, à Nantes (Loire-Atlantique)

Durée de lecture : 5 minutes


Le samedi
29
février


Les projets auxquels nous devons nous opposer sont nombreux et il est temps de confluer pour faire comprendre aux collectivités et entrepreneurs·ses que nous ne voulons plus voir notre planète souillée par leurs projets mortifères d’un autre temps.

Notre initiative part d’un constat, nous sommes isolé·e·s dans nos luttes chacun·e·s dans nos coins. Avec l’envie de se rencontrer et de créer des liens de solidarité, nous voulons inverser le rapport de force face aux projets inutiles et destructeurs. Retrouvons un mouvement massif à grande échelle en appui de nos luttes comme ce fut le cas par exemple à Notre Dame Des Landes. (cf carte non exhaustive des projets inutiles du grand ouest https://maphub.net/terrescommunes/petits-et-grands-projets-inutiles-du-grand-ouest )

Pour cela, nous, membres des collectifs ZAD de la Dune, Terres Communes, Nantes Contre le Surf Park, Métropole en Lutte, Extinction Rebellion, ZAD Mobile, XR Nantes, réunis le 11 Décembre à la Maison du Peuple de Nantes, avons initié l’organisation collective d’une manifestation de confluence des luttes contre les projets inutiles du Grand Ouest, en date du samedi 29 février à Nantes, premier acte d’une convergence du « grand Ouest » et depuis de nombreux autres collectifs et militant·e·s ont rejoint la confluence !

Nous sommes des collectifs de luttes, citoyen·ne·s engagé·e·s, électrons libres, militants paysans déterminés, associations, des campagnes et des villes dans une complémentarité des moyens de luttes.

Pourquoi le grand Ouest ?

Derrière cette dénomination administrative barbare, nous avons voulu garder à l’esprit que c’est à une échelle large mais aussi permettant les échanges directs et les liens que l’on pourra faire vivre les solidarités et organiser la résistance.

On part des luttes locales de Bretagne, Pays de la Loire, Aquitaine et Normandie, parce que nous nous [re]connaissons au travers de combats communs, mais ce n’est pas exhaustif !

Confluer / converger à l’échelle du Grand Ouest n’empêche pas d’être en lien plus largement avec d’autres collectifs et militant·e·s ici et là, des copaines de Paris ou ailleurs y prennent part !

Projets inutiles et imposés ?

On parle de projets inutiles et imposés, ils sont surtout destructeurs. Petits et Grands, opposons nous aux aéroports, aux fermes usines, zones commerciales et industrielles, contournements autoroutiers, surf park … et à leur monde : à la répression, aux réformes capitalistes anti-sociales, à cette compétition qui nous oppresse, aux dominations quelles qu’elles soient. Le sort que l’on impose à notre milieu de vie est le même que celui qu’on impose à nos vies : à savoir une véritable casse écologique et sociale. (« Quand on commence à penser à la fin du mois, c’est que l’on commence à penser au début du nous ! »)
Notre objectif est de créer un réseau efficace d’entraide entre les luttes contres les projets inutiles, imposés et destructeurs.

L’idée est de créer un réseau, en confluant / convergeant nous voulons faire naître un lien fort entre nos luttes qui sont parfois isolées bien que nombreuses !

La confluence des luttes à pour objectif de réunir les luttes mais aussi de les faire connaître, de rendre accessible le milieu militant pour tous et toutes ! De s’informer sur ce qu’il se passe sur son territoire, comment agir et comment soutenir d’autres luttes voisines.

Du matériel inutilisé sur une ZAD ou un collectif pourrait servir dans une situation ailleurs.

Des liens renforcés entre collectifs et militant·e·s facilitent les appels à soutiens physique et une mobilisation rapide pour préserver activement et physiquement des terres.

Nous voulons communiquer via les réseaux sociaux connus mais aussi à taille humaine, du bouche à oreille, des réunions partout dans l’ouest et régulières !

Renouons avec notre territoire qu’il soit urbain ou rural et renouons entre les deux ! Ils sont interdépendants ! Renouons, rencontrons nous et passons à l’action, l’échange, les discussions nous enrichissent, nous cultivent !

« Nous ne voulons pas le pouvoir : nous voulons pouvoir »

L’idée de cette manifestation est aussi de créer, via la préparation d’une action commune massive, une fédération des collectifs à l’échelle du Grand-Ouest et de lancer une convergence durable de nos luttes !

Et pourquoi une manifestation à Nantes spécifiquement ?

Nantes Métropole est la métropole dans le grand ouest qui représente et porte le plus tout ce que nous combattons : gentrification, urbanisation importante des campagnes environnantes, attractivité pour toujours plus de croissance économique détruisant notre avenir commun, faux discours sur l’écologie, l’autonomie alimentaire, etc.., beaucoup de projets inutiles se retrouvent également autour de cette dynamique de métropolisation dans le 44.

Faites tourner le mot, le samedi 29 Février à Nantes montrons leur que nous ne sommes pas isolées dans nos luttes et bien plus nombreux-se-s que les bétonneurs de chaque localité le croient !

Instaurons un rapport de force conséquent, il est plus que temps, c’est maintenant que se décide notre avenir et celui d’une grande partie du vivant !

L’opposition n’est pas un maître mot, nous agissons pour la construction d’une vie alternative, se rapproprier les mots, les espaces publics, la construction du vivre ensemble et du respect de tout être à part entière !

A bas le fric et le béton ! De l’indignation à l’action, il n’y a qu’un pas ! Rejoignons nous !



Lire aussi : https://laissebeton.org/

Rdv à 12h au Miroir d’eau à Nantes.

N’hésitez pas à rejoindre les collectifs et prendre part à la résistance ! LAISSEBETON.ORG

4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - En Guyane, l’orpaillage illégal s’intensifie pendant la pandémie
Reportage
3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête
3 avril 2020
Le trafic de pangolin se poursuit malgré le coronavirus
Info