Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Marche pour le climat, défendons la forêt de la Corniche des forts, à Romainville (93)

Date
Le samedi 8 décembre 2018
https://paris.demosphere.net/rv/65801

Comme départ de la marche pour le climat, un rassemblement pour les forêts et les quartiers populaires est organisé à Romainville à 11h, en face de la forêt menacée (musique, prises de parole, plantations), avant de marcher jusqu’à Mairie des Lilas.

Des associations et des citoyens s’opposent au défrichement de la forêt de Romainville, programmé par la région pour y réaliser une base de loisirs au rabais. A 2 km de Paris, cette forêt s’est développée sans intervention de l’homme sur d’anciennes carrières fermées au public.

Les citoyens ont réussi à stopper les travaux, mais depuis octobre, des centaines d’arbres cinquantenaires ont été abattus malgré leur rôle avéré pour dépolluer, rafraîchir l’air, stocker le carbone, infiltrer l’eau dans le sol, et malgré les espèces protégées qu’ils abritent. 8,5 hectares sur les 27 que comptent la forêt vont être défrichés et en partie comblés par injection de ciment, pour n’ouvrir au final que 4 hectares de prairie artificielle au public.

Aujourd’hui, les parcs qui jouxtent cette forêt sont délaissés malgré les 38 millions d’euros d’argent public engagés dans ce projet depuis les années 2000. Ces parcs ne demandent qu’à être entretenus et équipés pour accueillir les Franciliens qui ont besoin d’espaces verts, mais aussi d’une politique urbaine équitable et durable.

Les porteurs de ce projet, la Région et la mairie de Romainville, refusent une alternative écologique plus ambitieuse à leur « base de loisirs ». Ceci est irresponsable à l’heure des alertes répétées sur le réchauffement climatique et de l’extinction de la biodiversité, même ordinaire.
Cette destruction de la forêt, de son patrimoine et de son écosystème, est inscrite dans un vaste plan de spéculation immobilière qui touche Romainville (cité Gagarine et Bas-Pays en première ligne) et les autres villes limitrophes de la base : Pantin, Noisy-Le-Sec, Les Lilas et Bagnolet.
Nous refusons que les choses se passent sans concertation, sans tenir compte des enjeux sociaux liés à la transformation brutale des villes, du réchauffement climatique et de la pollution qui touchent particulièrement les habitants de nos banlieues.
Tous les collectifs de lutte pour des espaces sauvages, des quartiers populaires et des terres agricoles sont invités à se joindre à ce rendez-vous.

Précisions

98-106 av. du Colonel-Fabien, 93230 Romainville
Métro : Bobigny-Pantin-Raymond-Queneau (5), Mairie des Lilas (11)
Bus : 129, arrêt Vassou-Lénine, 318, arrêt Maneyrol

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende