Météo sinistre - et en plus, les moustiques s’invitent en France

20 juin 2013 / Marie-Laure Combes (europe1.fr)

Printemps pourri, tornades, pluies de mousson, rivières en crue - la météo de 2013 est un festival. Et... voici que les moustiques sont de plus en plus présents en France.


De fortes précipitations, de l’eau qui stagne et des températures qui remontent : il n’en fallait pas moins pour que les moustiques prennent leurs aises et commencent à pulluler. Pour surveiller leur évolution, et notamment celle du moustique tigre, le site Internet Vigilance Moustiques a été mis en place. Il publie des cartes de vigilance, à la manière de Météo France.

Et le premier département à passer en vigilance rouge, le niveau maximal sur une échelle de quatre, est l’Aube. « Il s’agit ici de département(s) où sont déclarés des foyers de piqûres qui ne se limitent pas à un quartier, mais s’étendent plutôt à une commune, voir à un ensemble de communes », explique le site Vigilance-moustiques. En outre-mer, la Guyane, la Guadeloupe et la Réunion sont également en vigilance rouge.

19 autres départements sont en vigilance orange et correspondent à « des foyers de piqûres liés à des événements ponctuels locaux ». Il s’agit notamment de zones touchées par des inondations ces dernières semaines.

2 000 sentinelles dans toute la France

La carte de vigilance est établie quotidiennement à partir de données fournies par plus de 2.000 « pharmacies sentinelles » mais aussi par des médecins ou des entomologistes volontaires et grâce aux informations du grand public. Les conditions météo sont également prises en compte par le site

Le moustique tigre particulièrement surveillé. Une autre carte, plus spécifique, est également mise en ligne pour suivre la présence du moustique tigre. Pour le moment, seules les Pyrénées-Atlantiques sont passés en vigilance orange, en métropole. Un niveau qui signifie que le moustique tigre a été identifié « de manière ponctuelle » mais « on ne peut pas encore dire s’il est implanté durablement ou s’il va pouvoir disparaître ».

Une liste de 17 départements où « les moustiques constituent une menace pour la population » a été publiée au Journal officiel.




Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés.

Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et laissons tous nos articles en libre accès, afin qu’ils restent consultables par tous. Reporterre dépend en grande majorité des dons de ses lecteurs. Le journal, indépendant et à but non lucratif, compte une équipe de journalistes professionnels rémunérés, nécessaire à la production quotidienne d’un contenu de qualité. Nous le faisons car nous croyons que notre point de vue, celui de l’environnement et de l’écologie, compte — car il est aussi peut-être le vôtre.

Notre société a besoin d’un média qui traite des problématiques environnementales de façon objective, libre et indépendante, en restant accessible au plus grand nombre ; soutenir Reporterre est ma manière de contribuer à cette démarche. » Renan G.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : europe1

Photo : Moustique tigre

Lire aussi : Le froid printanier s’explique par le changement climatique

Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre