Mobilisation Initiatives océanes à Paris

27 mars 2016



Parce que 8 déchets sur 10 retrouvés dans les océans sont d’origine continentale, l‘Antenne Parisienne de Surfrider Foundation Europe organise cette année à nouveau une grande collecte de déchets autour du Bassin de la Villette le dimanche 27 mars dans le cadre de l’opération nationale « Initiatives Océanes ». Cette action a pour credo « Jeter par terre, c’est jeter en mer ». L’association WaterTrek participe à l’événement en fédérant la communauté SUP d’Ile- de-France & en coordonnant une brigade embarquée de nettoyeurs en paddle qui iront collecter les déchets flottants sur l’eau & attireront l’attention du grand public sur le nomadisme des pollutions plastiques.

Un triple objectif pour cette journée
- Sensibiliser les citoyens parisiens à la pollution des cours d’eau (& in fine des océans) par les déchets ménagers délaissés dans les rues & sur les berges des canaux et de la Seine.
- Réaliser une opération de science participative : les fiches bilan des Initiatives Océanes permettent de qualifier & de quantifier les déchets à l’échelle Européenne.
- Fédérer la communauté SUP & l’ensemble des pratiquants d’activités aquatiques autour de son projet d’intégration européenne Jeter par terre, c’est jeter en mer. Jeter par terre, c’est aussi alimenter les courants qui drainent les déchets au delà de nos frontières & polluer le Nord de l’Europe.

Programme
Bassin de la Villette, le dimanche 27 mars
- 13h accueil des participants
- 14h départ de la collecte au sol ou sur l’eau en SUP (inscription : contact@watertrek.org)
- 15h-16h30 Initiation Long board avec le collectif Dock Session – animations sur les stands Surfrider - 16H30 pesée
- 17h30 apéro

Source : Watertrek




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
27 septembre 2016
En Colombie, la paix se fait au détriment de la population rurale et de la nature
Tribune
24 septembre 2016
Sous les mers, la cacophonie humaine assomme les cétacés
Info
26 septembre 2016
Voici pourquoi le « beau » pain n’est pas forcément « bon »
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre