Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Mobilisation à Bayonne pour le climat et contre le TGV

Paysans et cheminots ensemble le 6 février


Le mouvement Bizi ! appelle la population à se mobiliser massivement le samedi 6 février à Bayonne, le matin aux côtés des paysans, l’après-midi aux côtés des cheminots.

Ensemble, nous clamerons l’urgence écologique et réclamerons la justice sociale, pour défendre une société et une planète vivable pour nous et nos enfants !

Le matin à 11H00, une chaîne humaine géante reliera la sous-préfecture de Bayonne à la maison natale de René Cassin, rédacteur de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Elle aura pour but d’exiger des pouvoirs publics le respect de la liberté d’association et l’arrêt de 5 ans de harcèlement systématique contre l’association Euskal Herriko Laborantza Ganbara (EHLG) (Plus d’infos sur : http://www.ehlgdoitvivre.org ).

Nous devons être le plus nombreux possible à exiger qu’on laisse EHLG vivre et travailler en paix, pour que puisse se renforcer au maximum son projet d’agriculture paysanne et durable, socialement équitable et écologiquement responsable.

L’après-midi, la mobilisation citoyenne continue sur le mot d’ordre « Urgence écologique justice sociale ! » avec plusieurs événements co-organisée par le CADE, la CGT et Bizi !, dans le quartier Saint-Esprit de Bayonne.

Il s’agira cette fois de dénoncer la volonté actuelle de la direction SNCF de liquider une bonne partie du transport de marchandises par les rails, sous sa forme du « wagon isolé ». Ce plan national aberrant jettera 1,2 millions de camions supplémentaires sur les routes, démantèlera un certain nombre d’infrastructures ferroviaires de proximité et supprimera 65 postes de travail sur les 160 que compte le Fret SNCF de la côte basque !

Un rassemblement massif aura lieu devant la gare de Bayonne à 16H30, et sera précédé et suivi de films, conférences et fêtes populaire dans divers endroits du quartier Saint-Esprit (Voir le programme détaillé sur : http://www.copenhague2009bizi.org/?... )

Paysans d’Euskal Herriko Laborantza Ganbara, cheminots du Fret SNCF de la Côte basque, ces deux catégories professionnelles montrent ici une vision dépassant largement le corporatisme étriqué. Elles posent aujourd’hui la question du sens et de l’impact de leur activité sur l’ensemble de la société et sur la nature, la santé, le lien social et l’aménagement du territoire. Elles allient l’exigence de justice et de bien-être social à celle d’urgence et de responsabilité écologique.

C’est en cela que leurs deux combats sont exemplaires et porteurs d’avenir. C’est pour cela que les citoyens, élus, consommateurs, salariés, usagers, citadins, ruraux avons tous un intérêt évident à renforcer leurs revendications et leur manière de les poser.


📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende