Muette sur le climat

Durée de lecture : 2 minutes

12 novembre 2012 / Hervé Kempf (Le Monde)

L’OCDE imagine l’avenir - sans se poser un seul instant la question du changement climatique...


Je suis contraint d’informer le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui voit « l’ultragauche  » partout, qu’un groupe halluciné de fumeurs de cannabis a subverti les locaux du château de la Muette, à Paris, officiellement occupés par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique). Diaboliquement camouflés, ils parviennent à publier des rapports officiels manifestement inspirés par une consommation abusive de psychotropes.

Ainsi, monsieur le ministre, est paru le 9 novembre sous la signature de l’OCDE un document intitulé Horizon 2060 : perspectives de croissance économique globale à long terme. Les machiavéliques agitateurs qui l’ont rédigé affirment que la croissance économique mondiale va continuer sans grand changement jusqu’en 2060. Ils prétendent que le PIB (produit intérieur brut) par habitant dans les pays riches va doubler, et que celui de la Chine sera supérieur à celui des Etats-Unis aujourd’hui. Imaginez-vous, monsieur le ministre, un monde où les Chinois possèderaient autant d’automobiles que les actuels citoyens des Etats-Unis ?

Plus grave encore, ces auteurs réfugiés dans un paradis économique artificiel tiennent leur propos, qu’ils présentent comme sérieux, hors de toute référence au changement climatique ! Ils l’avouent sans fard, notant qu’ils ont écarté de leur analyse « une utilisation non viable des ressources naturelles ».

Alors qu’a paru dans le journal Science du 8 novembre une étude expliquant que le changement climatique devrait être plus grave que ce qu’annoncent les modèles informatiques actuels, alors qu’en avril, Maria van der Hoeven, directrice de l’Agence internationale de l’énergie, jugeait que si les tendances actuelles se poursuivaient, le climat se réchaufferait de 6°C d’ici 2050, conduisant à la catastrophe, le rapport de l’OCDE prétend parler de l’avenir en oubliant le phénomène majeur de ce début de XXIe siècle !

Je suis certain, monsieur le ministre, que vous mesurez combien un rapport émanant d’un organisme respectable et accréditant l’idée que le climat peut être négligé est dangereux pour la paix civile. C’est pourquoi j’ose vous recommander de déplacer les forces de l’ordre qui tarabustent à Notre Dame des Landes « de bons citoyens français », comme l’a observé Stéphane Hessel, vers le Château de la Muette, afin d’empêcher que les dangereux individus qui y sévissent continuent à répandre dans les esprits un désordre pernicieux.




Source :
Cet article a été publié dans Le Monde daté du 11 novembre 2012

Lire aussi : Pour détruire la planète, optez pour la croissance verte

6 juillet 2019
Reporterre sur Radio Suisse : Amazon, ça suffit
Hors les murs
26 juillet 2019
Contre le G7, les altermondialistes organisent un sommet « démocratique et ouvert »
Info
26 juillet 2019
L’association La Bascule, instrument macronien ou outil du changement ?
Enquête




Du même auteur       Hervé Kempf (Le Monde)