Municipales : l’atlas des alternatives locales

Durée de lecture : 2 minutes

12 mars 2020 / Politis et Basta !



Les médias indépendants Politis et Basta ! proposent, pour les municipales 2020, « L’Atlas des alternatives communales : Changeons nos villes ». Arrêtés anti-pesticides, remunicipalisation de services publics, soutien à des coopératives... Ce hors-série vise à alimenter le débat public et politique et inspirer de nouvelles dynamiques.

  • Présentation du hors-série par le journal :

Pour les municipales de 2020, Politis et Basta ! mettent à profit leur expérience des politiques locales alternatives en publiant en commun un hors-série.

Ce hors-série vise à alimenter le débat public et politique, à inspirer élus et candidats « citoyens », à alimenter de nouvelles dynamiques et revendications, à l’heure où le pays vit une inaction gouvernementale sur de nombreux sujets, comme l’urgence climatique ou la lente destruction des services publics. Depuis plusieurs années, le local (villes, communes, etc.) commencent à apparaître comme de véritables leviers pour changer les choses et protéger des biens communs à l’échelle territoriale : arrêtés anti-pesticides, remunicipalisation de services publics (eau, énergie...), soutien à des expérimentations alternatives ou à des coopératives, politiques volontaristes de transports en commun.

1. Bâtir écologique et social

- Faire face à la spéculation immobilière, au gaspillage énergétique...

- Vaulx-en-Velin (Rhône). Une maison de retraite coopérative pour que « les vieux » ne deviennent pas « des marchandises »

- Montreuil (Seine-Saint-Denis). Bâtiments publics écologiques : une école en paille.

- Villefontaine (Isère). Un HLM en terre.

- Grenoble (Isère). Réparer son vélo, un cadre de résistance.

2. Face à l’urgence climatique

- Que peuvent-faire les villes et territoires face à l’urgence climatique ? Constituent-elles un levier d’action face à l’inaction des États et des grandes entreprises ? À quelles conditions ?

- Roubaix (Nord). Des familles « zéro déchet », heureuses de « protéger la Terre et nos petits-enfants ».

- Loos-en-Gohelle (Pas-de-Calais). Ville verte en terres brunes / Villes zéro émissions / Les emplois de la transition.

- Rennes (Ille-et-Vilaine). Agriculture urbaine, une ville à croquer.

- Molène, Ouessant et Sein (Finistère). Le Ponant met le cap sur les renouvelables, contre les énergies fossiles.

- Saint-Etienne (Loire). Les cantines scolaires bio et pas cher, c’est possible.

- Carte des villes en état d’urgence climatique (infographie).

3. Biens communs municipaux

- Face à la lente destruction des services publics, leur ré-appropriation par les citoyens, des élus locaux (et de proximité), des fonctionnements plus transparents, donc démocratiques…

- Briançon (Hautes-Alpes). Remunicipalisation des services publics.

- Roquevaire (Bouches-du-Rhône). Quand l’eau « vitale » est gratuite.

- Pays basque (Pyrénées-Atlantiques). Monnaie complémentaire : bienvenue en zone eusko

- Dunkerque (Nord). Une agglomération qui roule au sans-ticket, transports publics gratuits.

4. Villes ouvertes, villes sans peurs

À rebours de certaines tendances nationales, des communes osent des politiques audacieuses, courageuses et généreuses.

- Trappes (Yvelines). Des cours de récréation antisexiste.

- Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). La Maison des femmes.

- Pays basque (Pyrénées-Atlantiques). Réseaux solidaires avec les migrants.

- Marseille (Bouches-du Rhône). Potager populaire.

  • L’Atlas des alternatives communales : Changeons nos villes, par Politis et Basta !, hors-série de 52 pages, en vente chez votre marchand de journaux.



21 octobre 2020
Contre les Center Parcs « qui veulent remplacer la nature », les opposants se regroupent
Reportage
5 octobre 2020
La plus grande action jamais menée en France contre le trafic aérien
Reportage
28 octobre 2020
Le plus grand dépôt de méthane gelé au fond de l’Arctique commencerait à se libérer
Info