Notre Dame des Landes : manifestation le 22 devant siège de Vinci

Durée de lecture : 2 minutes

21 novembre 2013


Le gouvernement et la multinationale Vinci sont très silencieux sur le projet de construction d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes ces temps-ci, pourtant ils s’apprêtent à lancer « discrètement » les travaux de construction d’un barreau routier pour desservir le futur complexe aéroportuaire. De ce côté-ci de la barricade, nous sommes toujours aussi déterminé.e.s et nous continuons et nous continuerons à réclamer l’abandon du projet !

Une manifestation-happening déguisée aura donc lieu le 22 novembre 2013 devant le siège social de Vinci à Rueil-Malmaison.

Elle se situe pendant la semaine d’action en soutien à Notre-Dame-des-Landes (17-24 novembre). Cette action a lieu pour montrer notre mobilisation présente et rappeler certains événements qui ont eu lieu l’année dernière sur la Zone à Défendre — expulsions violentes et destructions de lieux de vie, puis réoccupation et reconstructions, constitution de plus de cent comités de soutien en Europe...

Alors que sur place, à NDDL, les 23 et 24 novembre, des opposant.e.s vont planter des arbres sur le tracé du barreau routier, pour notre part, en île-de-France, nous allons interpeler l’éxécuteur du projet Vinci, là où se trouve son siège social, et « construire » SON aéroport devant chez lui, à notre façon, c’est-à-dire avec humour.

Engagez-vous dans l’aviation !

Imaginez votre propre rôle : hôtesse de l’air ou stewart, aiguilleur du septième ciel, capitaine au long cours, touriste, femme d’affaire ou femme de ménage de l’aéroport...

à chacun de faire preuve d’imagination !

Rendez-vous à 11h30, cours Ferdinand de Lesseps, sortie rue des deux gares RER A - Arrêt Rueil-Malmaison

Notre demande aux futures participantEs et acteurs de cette manifestation :

Merci de laisser toute banderole et drapeau témoignant d’une participation à un syndicat ou parti à la maison, et de ne vous adresser aux medias présents qu’en votre nom propre...

Note : toutes ceLLEux qui le souhaitent peuvent apporter leur documentation pour la mettre à disposition sur la table de presse et chaque individu ou organisation pourra prendre la parole après le happening pendant quelques minutes.



Source : Le Collectif IDF de soutien à la lutte de NDDL

Voir par ailleurs Les événements de Reporterre

3 juillet 2019
Ceta, Mercosur : les accords de libre-échange donnent le pouvoir aux multinationales
Info
9 juillet 2019
À Marseille, les quartiers nord ont aussi droit aux légumes bios
Reportage
24 juillet 2019
Greta Thunberg tente de secouer les députés... qui ratifient le Ceta
Info