Notre-Dame-des-Landes : appel à mobilisation à Rennes pour l’abandon du projet

Durée de lecture : 2 minutes


Le samedi
16
janvier




APPEL À MOBILISATION

LE 16 JANVIER SUR RENNES POUR L’ABANDON DU PROJET D’AÉROPORT À NOTRE-DAME-DES-LANDES

La journée du 9 Janvier dernier sur le périphérique de Nantes a marqué les esprits : 400 tracteurs, 20 000 personnes, dans une ambiance à la fois festive et déterminée.

Face à cette mobilisation gigantesque, le gouvernement est resté muet.

Dès le lendemain, des actions de blocage ont donc eu lieu en Loire-Atlantique, très vite rejointes par de nouvelles actions dans les départements voisins. Ainsi, plus de 160 tracteurs étaient mobilisés le Mardi 12 Janvier, à la veille d’un procès important.

A Rennes, 11 tracteurs et 200 personnes ont participé à un blocage du rond-point de l’Alma Mardi après-midi, dans cette ambiance unitaire que connaît aujourd’hui la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Le Mercredi matin, quelques heures seulement avant la tenue du procès à Nantes, le rond-point était à nouveau bloqué.

Aujourd’hui, contrairement à ce que nous souhaitions, une audience s’est tenue à Nantes, laissant la procédure dans les mains du juge, qui rendra sa décision le 25 Janvier prochain. Les habitants et paysans historiques concernés par cette procédure en référé-expulsion sont dans une situation difficile.

C’est pour cela que nous appelons le Samedi 16 Janvier à Rennes à une très forte mobilisation de tous. Notre détermination est intacte mais notre colère monte face à la surdité de l’Élysée.

Nous devons donc tous nous mobiliser en masse, citoyens et tracteurs, symbole intangible de la présence paysanne, le samedi 16 janvier 2016 à 11h à Rennes pour exiger du président Hollande et de son gouvernement la garantie de l’abandon immédiat des procédures d’expulsions jusqu’à épuisement total des recours.

Nous donnons rendez-vous le samedi 16 janvier à 11h :

aux tracteurs et vélos, à 11h :
- Au Conseil Régional (avenue Patton)
- Au métro Villejean (les tracteurs seront en amont à la chambre d’agriculture) - A l’écomusée de la Bintinais

Aux piétons, à 11h :
- A l’écomusée de la Bintinais
- Métro Triangle

Nous ne laisserons jamais disparaître les terres de la ZAD et tous ceux qui la font vivre.

L’abandon, c’est maintenant.

Source : http://35-contre-nddl.blogspot.fr/




26 septembre 2020
La France lance un chalutier géant « fossoyeur des mers »
Reportage
25 septembre 2020
« Lubrizol nous a salis » : un an après l’incendie, des Rouennais témoignent
Reportage
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage